Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - outil de veille

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, décembre 2 2009

Enjeux de veille: outils & mouvements d'opinion

moultitoude Il y a quelques temps, j'avais écrit un billet sur les enjeux de la personnalisation dans le cadre d'une veille d'opinion.

Selon moi, un autre enjeux qui entre un peu dans le même cadre, c est la détection et l'analyse des mouvements d'opinions: les connexions entre les sphères, entre es communautés, entre les espaces.


En effet, la multiplication des espaces, des communautés et la démocratisation des outils de publications sont autant d'éléments à considérer pour mettre en place une veille d'opinion. Je pense qu'utiliser un outil d'automatisation des tâches dans le cadre d'une veille sur le web social est devenu indispensable car elle fait gagner un temps précieux dans la collecte et le traitement des informations notamment.
Pour une utilisation en veille d'opinion, il faut sans cesse adapter l'outil aux nouvelles problématiques d'un sujet ou aux nouveaux espaces d'expressions du web social.

kamablogs_mouvements_communautes_connexions.jpgAu-delà de l'entretien technique propre à l'édition du logiciel et à son bon fonctionnement (souvent assuré par l'éditeur lui-même), le veilleur doit à mon avis effectuer des "mises à niveaux" courantes, mais néanmoins indispensables pour une veille d'opinion pertinente.

Mises à niveau pour le repérage des mouvements d'opinion:

  • un sujet évolue: il passe d'un signal faible à une tendance lourde, il est sous-jacent, puis mis en lumière par l'actualité
  • un sujet se déplace ou se propage d'une communauté à une autre: il génère des expressions propres aux espaces et aux communautés. Ce mouvement suppose la flexibilité du paramétrage et du mode de surveillance propre au sujet lui même, et aussi aux espaces.
  • un sujet implique d'autres sujets: selon les communautés, les espaces, et les contexte d'émission des opinions, le sujet est traité différemment et amène bien souvent à des liaisons avec d'autres sujets.
  • un sujet est dépendant de la publication par un espace: Il faut régulièrement veiller aux changements des espaces, notamment les lises à jour des flux RSS, la mort et la naissance de blogs, etc.... Beaucoup de mises à jour de la source implique une mise à niveau du paramétrage.


kamablogs_mouvements_communautes.jpgLe bon fonctionnement d'un logiciel de veille tient à sa mise à niveau constante aux nouvelles problématiques du sujet ou aux nouveaux espaces.
Il faut pour cela, mettre en place une stratégie de veille, en parallèle, afin de détecter au plus tôt les changement du web social qui doivent se refléter dans le paramétrage de l'outil.

mardi, septembre 1 2009

Problématique de veille: les liens du web social




Le lien hypertexte est un élément constitutif du web social: il permet de lier les espaces, de diffuser du contenu stocké en ligne, de transmettre les informations, etc. kamablogs_liens_liens_hypertexte.jpg

Depuis internet, et surtout depuis le web social, tout le monde peut créer des liens hypertextes. La structure d'un lien hypertexte a été (autrefois) plus ou moins implicitement normée par les professionnels d'internet et de la documentation: le lien hypertexte idéal doit porter le nom de l'élément vers lequel il pointe.

Mais depuis le web social, il faut dire que les internautes se soucient peu de savoir quelle est la forme la plus intelligible pour le lecteur d'un lien hypertexte.

Les liens hypertextes sont donc passé d'"éléments" intelligibles" à "éléments lyriques ", sans pour autant modifier leur fonction première: illustrer un propos avec une page web déjà existante.

Il y a, dans cette transformation du lien hypertexte, un enjeu majeur pour la veille, car s'ouvre une nouvelle problématique pour la recherche et la détection des informations.

La disparition des mots clés dans les textes.

kamablogs_liens_target.jpg En surface, il est courant de voir les internautes se passer de l'écriture de l'élément pointé: l'internaute use facilement des mots "de substitution" pour pointer vers des éléments illustrant son propos. > Par exemple, il est courant de lire "comme je l'ai dit , et ", ou "pour plus d'information, lisez ceci".

Dans ce cas, nous nous savons pas, en lisant le texte, vers quelle information l'auteur nous dirige. Lorsque nous lisons en ligne, il est facile de pointer la souris pour prendre connaissance de l'URL du lien, et en déduire la teneur en information. Mais lorsque nous lisons le texte imprimé, il n'est pas possible de avoir de quoi il retourne. Les liens, et donc le texte également, perdent en pertinence.

En terme de recherche et détection d'information, le lien, utilisé de cette façon, est une problématique à lui seul: les moteurs de recherche se basant principalement sur des mots clés, les substitutifs ne peuvent être repérés. kamablogs_liens_loupe.jpg

par exemple, "en lisant ceci, je me suis dit que c'était une très bonne idée, et que j'allais faire de même. En fouillant sur le web, j'ai trouvé des initiatives que j'ai apprécié, et d'autres que je n'ai pas apprécié" Etc.

Dans ce cas là, l'auteur ne cite à aucun moment le nom de l'initiative, ni le domaine d'application (et imaginons en plus, un titre insignifiant ou un titre jeu-de mots). Il est impossible pour le moteur de recherche, de détecter ce texte. de plus, cet internaute émet un jugement clair entre entre les éléments qu'il a apprécié, et les autres qu'il a peu apprécié. Nous sommes totalement dans l'analyse des opinions en ligne.

Les veilleurs doivent donc passer par certains subterfuges, comme les recherche avancées des moteurs, les recherches de mots clés dans les liens hypertextes, les recherches de connexions des liens, les recherches sémantiques dans les liens, pour détecter ces éléments.



***

Nouveau mode de linking: le service de tinyurl.

kamablogs_liens_twitter_logo.jpg La recherche des mots clés dans les liens est depuis l'arrivée des Tinyurl, est devenue inefficace. Les tinyurl sont des "petites url", des sortes d'url de substitution, générées automatiquement, pointant vers un lien (donc une page). Les tinyurl comportent de nombreux avantages, comme la faculté de se diffuser facilement, notamment sur Twitter, qui ne propose que 140 caractères pour s'exprimer.

Avec les tinyURL, la difficulté de détection des liens s'est corsée. Avec des tinyURL, les veilleurs ne peuvent mettre en place les éléments de recherche décrits ci dessus: les url, n'offrent plus de mots clés, ni aucun élément intelligible dans de l'url. L'autre difficulté des tinyurl, est leur usage unique. Une URL peut donc avoir plusieurs TinyURL.

kamablogs_liens_liens_tinyurl.jpgLes tinyurl étaient souvent utilisés pour les services de microblogging, compte tenu de manque de caractère disponibles dans les messages. Mais depuis peu, les internautes les utilisent également dans les billets, commentaires articles, ou messages de forum.

>>>>> Ainsi, les moteurs de recherche fonctionnant par mots clés ne seront sûrement pas, demain, les moteurs de recherche les plus pertinents sur le web social.

Le veilleur doit donc redoubler d'attention, mettre en place de nouveaux moyens de détection de l'information, faire appel à des outils sophistiqués.

Pour garder leur pertinence (toujours discutable), les moteurs devront en effet s'adapter au nouveau mode de communication des internautes, et à leurs usages des liens hypertextes. Les ranking et autres classements automatiques devront ainsi revoir leur fonctionnement.

Pour les veilleurs, La détection des informations passera de plus en plus par les liens hypertextes "lyriques": les éléments de la toile seront de plus en plus inter-connectés, les utilisateurs, de moins en moins soucieux de se faire comprendre, si ce n'est par leur communauté d'habitués.

La détection des opinions passera par l'appréhension et l'immersion dans les communautés. Le veilleur ne devra plus rechercher, il devra détecter: prendre connaissance des informations sans passer par des moteurs de recherche devenus désuets.

images: pharmacie, telio.be, jouets-veille,

mardi, juin 23 2009

Enjeu de veille: la personnalisation



Lu dans ''Regards sur l'IE'' n°29, de mai 2009, sur les éditeurs de logiciels de veille:

"(...) la réalité économique les contraint à développer des logiciels génériques dont la personnalisation est limité et parfois même laissée à charge des utilisateurs par le choix des sources à intégrer, seule possibilité de customisation de l'outil". Frédéric Martinet, Regards sur l'IE #29, mai 2009.


regards_ie Ce paragraphe de l'excellent article d'Actulligence m'a tout de suite plu. En effet, un des grands enjeux de la veille est indéniablement la personnalisation. La personnalisation correspond à la réponse entière aux besoins préalablement définis dans un cahier des charges.

La personnalisation intervient à plusieurs stades de la veille:

  • Personnalisation des sources à surveiller: tous les sujets (marques/personnes/thèmes) sont différents et appels une définition de corpus hyper-personnalisés.
  • Personnalisation des traitements à opérer: les indicateurs varient selon les caractéristiques des corpus, et bien sûr selon les besoins en information
  • Personnalisation des outputs: les informations utiles sont sélectionnées en fonction du destinataire.

La personnalisation est un enjeu majeur de la pertinence de la veille. J'ai l'impression que cet enjeu prend d'autant plus d'importance dans le cadre d'une veille sur le web social: les sources à surveiller et les traitement à opérer sont dictés par les mouvements de l'opinion en ligne. L'output est le reflet de ces deux étapes.

outil_multifonction Pour en revenir aux outils, il est clair que la "réalité économique" ne leur permet pas de répondre à tous les besoins des utilisateurs. Les caractéristiques du web social diffèrent d'un thème à l'autre, d'une communauté à l'autre, d'un espace à l'autre: Comme on n'étudie pas de la même façon le thème de la téléphonie mobile, et le thème des médicaments, on n'étudie pas non plus de la même façon la circulation des informations sur les blogs, et les cristallisations des conversations sur les forums. De même, les notions de visibilité, d'autorité, de circulation rapide dans les sphères sociales (généralistes et spécialisées), sont des notions propres au web social, qu'il faut considérer.

Chaque sujet, chaque thème, chaque marque, est donc bien un sujet unique dans son traitement informationnel sur le web, et aspire ainsi à un traitement particulier en terme de veille. La définition des besoins doit se traduire en fonctionnalités. Pour chaque sujet, une stratégie d'outil de veille doit donc être mis en place.

Dans ce cadre, la stratégie d'outil comprend notamment les activités indispensables suivantes:

  • combler les lacunes du logiciel, en terme de recherche, collecte, et traitement de l'information
  • intégrer et supprimer des nouvelles sources d'informations
  • adapter les fonctionnalités en fonction des circulation et des "dynamiques" d'opinion
  • ré-adapter les fonctionnalités en fonction de l'apparition des nouveaux espaces (blogs, forums, facebook, twitter....)
  • déterminer les fréquences de "mise à niveau" du logiciel

personnalisation

Ainsi, la personnalisation se concrétise via une véritable stratégie d'outil de veille, coordonnée avec la personnalisation de la veille. Une stratégie indispensable à mettre en place dans le cadre d'une veille avec outils, sur le web social.

 crédit photos: Regards sur l'IE, Wenger et Abondance

vendredi, juin 19 2009

Veille d’opinion : Choisir son outil de veille spécialisé



iexpo2009



I expo 2009. Salon incontournable pour les acteurs de la veille, notamment maintenant, de la veille d'opinion. J'ai fait mon traditionnel et annuel tour des exposants éditeurs de logiciel de veille sur le web social. J'ai pu apprécier des évolutions techniques de certains outils, mais aussi fonctionnelles ou graphiques. Même si j'ai retrouvé sensiblement les mêmes stands que l’année dernière, je constate que les outils trouvent peu à peu leur propre positionnement sur le marché des offres (recherche VS surveillance, espace d'autorité VS longue traine, modules additionnels de traitement VS intégration d'une offre d'analyse interne).

Quelques outils de veille spécialisés dans la veille sur le web social.

Linkscape de Linkfluence
AMI Opinion Tracker d'AMI software
Digimind, de Digimind
Web Influence Tracker de Lexis Nexis Analytics
MediaSpotter de Spotter
Sindup de Sindup
Synthesio de Synthesio

Une liste des éditeurs de solutions est disponible sur cadde reputation. La liste recueille davantage les acteurs de la veille sur le web social, mais certains éditent des solutions logicielles internes.

Choisir un outil

Les logiciels de veille spécialisés dans le web social tiennent une place à part dans le paysage des offres de veille et d'IE. L'enjeu, plus que de comparer les outils et leurs fonctionnalités, est de bien cadrer ce que l'on attend de la veille. Les outils ne sont pas magiques, et ne sont pas des machines à pondre des rapports. Ils sont en revanche une aide précieuse pour les étapes de recherche d'information pertinente, de traitement, d'analyse etc.

Selon les problématiques, on se dirigera vers un outil de recherche d’information, ou un outil de surveillance d’un corpus de sources défini. Les outils parfois combinent ces deux types d'accès à l'information.

Lister les objectifs de la veille sur le web social, et les besoins en information est une étape primordiale, qui permettra d'éliminer au fur et à mesure des l'étude des outils, les solutions logicielles qui ne vous conviennent pas. Bien sur, l'objectif principal de l'utilisation d'un outil de veille est de faire gagner du temps (automatisation des tâches).

Les questions indispensables avant d'étudier les solutions: cadrer les objectifs particuliers de la veille

Sur l'objet de la veille:

  • Qu’est-ce qu’il faut surveiller ? une marque ? un thème ? un marché ?
  • Est-ce que mon sujet est beaucoup discuté ? quels sont les thèmes les plus importants ?
  • Existe-t-il une communauté d'experts sur mon produit/ sujet? quelle importance leur accorder?

Sur les besoins en information:

  • De quelles informations ai-je besoin ? des informations quantitatives ? qualitatives ?
  • Qui est mon public cible ?
  • Comment vais-je traiter les données ? par public ? par espace ? par sujet "saillant" ?
  • Quelle importance accorder aux signaux faibles ? aux tendances lourdes ?
  • Quelles études pour les dynamiques d’opinion ? la circulation de l’information ? le traitement des sujets ?
  • Suis-je intéressée par un traitement sémantique ? un traitement cartographique ?

Sur les espaces à surveiller

  • Que faire de la presse ? les nouveaux médias ? les blogs, les forums ? les réseaux sociaux ? les vidéos ? les dépêches AFP? les commentaires?
  • Que faire avec Twitter, Facebook?
  • Quelle est la communauté la + importante pour mon sujet ? quels sont ses espaces de discussions privilégiés ?
  • Est-ce qu’il faut surveiller un corpus de sources prédéfinies en amont ?
  • Est que mon sujet suggère de s'attacher particulièrement aux blogs d'autorités? ou également aux blogs de la longue traine?

Le bon cadrage d'une veille permet de savoir exactement ce que l'on attend d'un outil spécialisé. Il n'y a pas de bons ou de mauvais outils, il n'y a que des outils qui correspondent ou non à nos attentes et à nos besoins !

jeudi, novembre 27 2008

outils: la veille d'opinion avec un crawler: KB crawl


Il y a quelques jours j'ai eu l'honneur d'être invitée à un petit-déjeuner sur la veille d'opinion et d'y faire la présentation de nos méthodes de veille avec KB Crawl. Il me paraissait très intéressant de participer à cette conférence dans la mesure ou la veille d'opinion ne peut se passer d'une veille active de certains espaces.

logo_spintank logo_kbcrawl.jpg

En effet, les outils spécialisés en veille d'opinion se multiplient ces derniers mois (synthesio, AMI OT, digimind....). Les outils sont souvent des méta-moteurs de recherche couplés d'un logiciel d'analyse sémantique ou syntaxique. Ils sont assez performants dans un processus d'industrialisation des recherches et analyses des opinions en ligne.
Mais (chez spintank),nous pensons qu'une veille performante avec ces outils, doit se coupler avec un outil spécialisé dans la surveillance de mots clés et de pages web spécifiques. c'est ainsi que KB Crawl prend tout son sens pour la veille d'opinion chez nous.(Nous ne nous reposons pas sur les outils, notre métier est le conseil en communication, i.e. la compréhension des problématiques d'images sur des territoires précis). Mais revenons à nos moutons:kb crawl remplit des missions bien précises, et ses 3 points forts sont:

  • choix et souplesse du corpus à surveiller
  • hyper-personnalisation des corpus pour nos clients
  • adaptabilité à tous types de sources.


Nous pensons effectivement que chaque marque, chaque image, est discutée en ligne sur des territoires qui lui sont propres. Ainsi, au delà des blogs et des forums, certaines marques trouveront leur image via facebook, twitter, yahoo QR ou d'autres espaces qu'il est essentiel d'intégrer pour une veille d'opinion.
C'est la souplesse des sources du corpus pouvant être intégrées dans KB, ainsi que son évolution au quotidien, qui fait sa force. Le leader des solutions de veille en France sait s'adapter au 2.0 !

Je joins ici dans slideshare une partie de ma présentation:
spintank_kbcrawl_slides.jpg


La présentation s'est prolongée par une série de questions-réponses très intéressantes.
Je pense que j'aurai l'occasion d'y revenir (notamment je l'espère lors de mon prochain passage à DC 2 qui est en cours:-) )
Je remercie Kb de m'avoir invitée, ainsi que les participants pour l'intérêt qu'ils ont montré sur ce sujet.

si vous voulez + d'infos sur ce sujet; n'hésitez pas !

mercredi, octobre 22 2008

veille d'opinion: veille transversale

La veille d'opinion, une veille transversale.

La veille transversale est un concept peu utilisé (moins de 60 résultats sur maître google). je jette ici donc quelques éléments qui permettront je l'espère de mieux comprendre les facettes de la veille d'opinion, qui n'est pas que veille image et veille réputation....

Comme je l'ai rajouté sur la page wikipédia, la veille d'opinion est maintenant complètement assimilée à l'ensemble des veilles d'entreprises, constituant ainsi un type de veille à part entière.
Mais la veille d'opinion est également transversale car elle peut également s'appliquer en complément de certaines veilles.

En effet, si je reprend le listing des types de veille de wikipédia, en considérant les apports informationnels que pourrait fournir une veille d'opinion, cela donne ceci:

  • complément pour la veille commerciale:

veille sur les opinions des consommateurs sur les pratiques commerciales (ex. sur différents supports: cortix, myco anna)

  • complément pour la veille concurrentielle:

veille des opinions exprimées sur les concurrents: (ex typique et très enrichissant pour ce secteur de l'adsl: les forums dédiés

  • complément pour la veille financière:

veille d'opinion sur les forums de discussions à thématique financière (sur boursorama,, capital

  • complément pour la veille médiatique:

veille des commentaires des articles des médias (ex: les echos ou le figaro (double enjeu pour cet article du figaro en terme de veille image)


La veille d'opinion est donc bien, selon moi, une veille transversale.
Elle permet , quelque soit le domaine ou le type de veille exercé, de récolter, surveiller et exploiter des informations à priori non exploitables, mais néanmoins utiles à la constitution et la capitalisation des informations. Elle "s'applique aux veilles-types".

En l'occurrence, nous pouvons dire que la veille commerciale, concurrentielle, financière et médiatique doivent (oui oui ) se doter d'une veille sur les expressions des consommateurs, car elles constituent un capital informationnel inédit pour étoffer ces types de veilles et capter des signaux faibles qui feront que vous aurez une longueur d'avance sur la compréhension globale des thématiques.



NB chez wikipedia:
veille horizontale: veille d'un domaine étendue à ses domaines voisins
veille verticale: veille appliquée à tout un secteur (veille sectorielle)

jeudi, octobre 16 2008

contextualisation des informations

La contextualisation des expressions en ligne est l'essence même d'une veille d'opinion à valeur ajoutée. L'exemple pris dans ce billet est la téléphonie.

La veille d'opinion c est avant tout, comprendre un environnement web, les territoires, ses caractéristiques, et les problématiques qui lui sont liées.
C'est, avant d'automatiser, cartographier les sphères, les appréhender, les caractériser, se les approprier, identifier les éléments phares des communautés.

Ex: la téléphonie sur internet est représentée par plusieurs sphères: la sphère innovation, la sphère mobile, la sphère consommateurs, la sphère marché, la sphère sans fil, les sphères des communautés (orange, sfr, mais aussi apple, LG etc) etc etc etc. le territoire de la téléphonie est composée de multiples sphères différentes et originales.

La veille d'opinion se situe toujours dans un contexte, un environnement, une actualité, un évènement. Ces derniers éléments sont constitutifs de la contextualisation d'un veille. ils sont les éléments qui font "bouger" les territoires (élargissement, éparpillement, concentration, etc.). La cartographie qui s'y prête n'est donc pas statique mais bien en mouvement permanent, selon les expressions et les territoires relevés.

Ex: le lancement de l'iphone n'a pas ébranlé toutes les sphères comme elle l'a fait pour la sphère apple ou pour la sphère orange. la sphère "mobile" a pris un peu part au débat, la sphère marketing s'est enflammée, tandis que la sphère du "sans fil" n'a pas bronché. les territoires ont bougé, certaines sphères ont fait des connexions entre elles, d'autres se sont éloignées par la force des choses.


Une cartographie n'a de sens que si l'on y met de l'intelligence. or, seul un humain peut lier les évènements de façon intelligible, et retranscrire les informations en y incluant des analyse pertinentes.

un outil quel qu'il soit n'est qu'un support de travail qui représente une aide dans la recherche et la collecte des informations. L'analyse et la diffusion sont préférablement assurées par le veilleur lui même. la diffusion des informations est l'élément qui donne tous son sens à la veille. Ainsi, pour sa diffusion aussi, la contextualisation est nécessaire.


La contextualisation est donc présente lors des 4 étapes essentielles de la veille: l'identification, la collecte, le traitement, et la diffusion des informations.

La contextualisation des expressions permet en effet de "peser" le poids d'une information. et c'est par la connaissance des sphères et des territoires qu'une information porte sa propre valeur.


NB: l'exemple est pris au hasard et les phénomènes décrits ne sont pas vérifiés

jeudi, avril 10 2008

petites infos

deux méthodologies de mise en place de veille: une de KB et une tiré du bouquin Web campagne

  • la première c'est celle de KB, qui est téléchargeable ici sur le site de l'éditeur avec la participation d'actulligence. Ce livre est un doc indispensable pour la mise en place d'un stratégie de veille. Les principaux et indispensables points y sont tous abordés: les enjeux, l'analyse préalable et l'organisation de la veille. A mettre entre toutes les mains des veilleurs qui doivent mettre en place ou même simplement optimiser les démarches de veille au sien des organisations! les blogs et forums ne sont pas oubliés. In-dis-pen-sable!.
  • la seconde est tiré d'un bouquin sur la webcampagne (sous la direction de Philippe Bluteau, édition Weka). le chapitre dédié à la veille on line est centré sur les techniques et les sources de veille indispensables pour comprendre et situer les enjeux de la veille d'opinion. Le chapitre expose les types de sites à surveiller, il peut faire office de petit guide de mise en place d'une veille d'opinion. Indispensable également!

deux évènements

  • le lancement de la plateforme de veille d'opinion AMI Opinion Tracker. J'y étais. Je partage tout à fait l'avis d'Aref sur la présentation. L'ensemble était assez bien mené, même si j'ai regretté le peu de précision sur l'outil en lui même (paramétrage, suivi des sources).En revanche les analyses statistiques et sémantiques semblent tout à fait intéressantes et je trouve que la création de l'AMI Rank est une super idée.

jeudi, avril 3 2008

PKM d'un veilleur: know what you know !

Le PKM....le Personal Knowledge Management est une notion qui a déjà plusieurs années. mais que j'ai un peu plus découvert grâce aux différents outils que j'ai mis en place pour optimiser mes informations au bureau. On trouve des billets très intéressants sur le PKM, une présentation, un zoom et un billet sur la productivité personnelle. qui vous donneront eux meme des liens vers les définitions et principaux concepts PKM

Je présente ici le PKM orienté management des connaissances. le PKm participe à la fois à la gestion de l'information, des connaissances, à la productivité dans la recherche d'information, et bien sur la mise en place des outils qui participent à cette optimisation de l'information. Autant dire que pour un professionnel de l'info, le PKM est une notion dont il ne peut faire l'impasse! productivité, mais aussi réactivité dans la recherche et la restitution des informations, sont deux des critères indispensables pour la performance d'un chercheur/veilleur.

Je reviens sur le CSE dont j'avais parlé ici, afin d'établir plus clairement les objectifs de cet outil que je recommande à tous. (je pense que mon billet était un peu "fouilli" car écrit dans l'enthousiasme de la découverte de cet outil) Le CSE est bien un outil de recherche et non de surveillance (meme si on peut surveiller les résultats mais c 'est un autre post)


Focus et Retour sur le CSE: outils de PKM indispensable.
Le CSE donc, "Custum Search Engine"=moteur de recherche personnalisé: le KamaCSE est ici. Ce moteur de recherche est un moteur de recherche spécialisé en veille d'opinion. c'est à dire qu'il n'interroge que les sources pertinentes, choisies et validées par un professionnel compétent expert et qualifié (pour ce cse, moi même :-) )

Non ce ne sont pas des compliments gratuits que je m'adresse. Ils sont là pour attester que seule une entité (personne, entreprise, groupe) qui a des besoins définis peu construire un CSE pertinent car correspondant à ses besoins.Nous sommes tous experts de nos besoins. Le P de PKM prend alors tout son sens.

Particularité du moteur: Il est spécialisé dans un domaine:
il n'interroge que des sources d'un domaine précis, en l'occurrence la veille d'opinion "by cam" Les sources correspondent à des sources spécialisées en veille et intelligence économiques, en communication, en innovation et nouvelles technologies. j'ai choisi ces catégories car elles correspondent aux trois domaines adjacents à la veille d'opinion online :

  • des ressources de veille et IE pour veiller, tester des outils, être au courant du secteur
  • des sites de décryptage des tendances du web : pour toujours être aware des nouveautés, des plateformes, des débats on line, grossomodo des sites de comm et RP
  • des sites spécialisés en veille d'opinion
  • et puis des sites dont je ne peux pas me passer et qui sont là par défaut.


Principaux avantages: rechercher parmi des sources qualifiées d'un secteur!

  • lorsque je cherche une information et que je ne souhaite que des réponses via des sources qualifiées
  • évite de me polluer avec des agrégateurs de flux qui multiplient les résultats
  • permet de retrouver une information rencontrée des mois auparavant
  • rapidité de recherche d'information professionnelle de qualité et à haute valeur ajoutée
  • enfin, un moteur de ce type peut être utilisé en entreprise sur un sujet précis , pour un client sur un domaine, à vous d'imaginer les utilités!
  • il faut préciser que bien sur ce moteur est limité à l'indexe construit par google (héhé merci aref)


Expérience sur le choix des sources en recherche d'infos
les sources à interroger sont votre choix. Elles peuvent être vos sources netvibes par exemple. j'ai intégré dans mon CSE les sources qui me paraissent pertinentes pour mon domaine d'activité. La sélection des sources peut être aussi fonction du besoin en information.

j'en ai fait l'expérience il y a qques jours. En recherchant des données statistiques sur les comportement des internautes dans un domaines, le google ne me donnant rien de satisfaisant, j'ai recherché dans mon CSE. résultats pertinents mais peu nombreux. je me suis dis que je devais y intégrer slideshare, qui est une mine d'information incroyable. Le résultat fut décevant puisque je devais trier, classer, sélectionner les résultats pertinents. lorsque l'on a 10 pages de résultat à traiter, ce n'est plus personnalisé ni satisfaisant. Donc exist de mon corpus slideshare. J'ai plutôt créer un CSE dédié, avec slideshare, dalymotion, 01net, et JDN. Beaucoup plus pertinent pour ce type de recherche: des infos brutes, des études, des articles... Un autre cse pertinent pour moi: un cse spécialisé nouveau médias, ou l'on retrouve le post, backchich info, mediapart, Rue89.


je vous invite tous à établir votre moteur de recherche personnalisé de sources qui vous sont pertinentes pour votre métier, vos hobbies, vos centres d'intérêts! le gain de temps est considérable, les réponses pertinentes, vos recherches sont performantes, les sources validées par vous même.... la gestion de votre PKM est facilité!

Bien sur, beaucoup d'autres outils participent au PKM, un simple bookmarklet de votre navigateur y participe. mais je pense qu'en avoir conscience c'est déjà optimiser son savoir. (bon il est pt'etre temps que je finisse le billet). Autre chose aussi: le PKM c'est savoir ce que l'on sait mais c'est aussi être aware de son réseau et de l'organisation du temps. vaste sujet....à suivre


sources: Petit tuto sur actulligence et un annuaire des moteurs déjà utilisés, comme le "Advertising, Marketing and PR Blog Search Tool., et le moteur "intelligence économique et veille stratégique"

lundi, décembre 10 2007

des outils de mesure réputation on line

Excellent billet que techcrunch nous livre ici, sur les outils de réputation on line. Selon l'article, nous pouvons maintenant mesurer notre excellente réputation on line. D'un point de vue veille d'opinion, j'irai jusqu'à établir des suivis: des quotiens entre les différents resultats des outils, des moyennes des notes /20 et pourquoi pas d'autres paramètres (idée! : la météo des réputations: ensoleillé, nuageux, orage, neige.... ;-) )
Ces outils ont l'air très intéressants et perfectionnés, mais, comme le souligne Webreport, on ne peut se limier aux outils. Un système de dialogue avec les auteurs, dans une démarche de communication posistive, permet de comprendre leurs positions, et ainsi, permet le gestion de la réputation. En se défendant peut etre, en se justifiant parfois, en s'expliquant, surement!
Et en plus, si la -mauvaise- réputation d'une personne est le résultat d'un acte offensif, alors il ne servira à rien d'effacer quelquonques vilaines traces sur son nom. Elles reviendront aussitot et avec un effet "dobble", et "boomrang" meme ! alors dans ces cas la, les actions de communications sont là pour ca, et les outils ne seront qu'aux service des ces actions.
et l'image est rès representative de la problématique! (source: yahoo)

mardi, juin 26 2007

veille d'opinion: générateurs de mots clés

la veille d'opinion est l'occasion de découvrir des mots et expression utilisés pour les recherches par ceux qui recherchent de l'information, pour découvrir de nouveaux mots utilisés par les bloggers, et pour connaitre l'"influence" des mots à propos d'un thème.
les outils Google Adwords , Free Words trackers et Overture nous proposent les mots les plus utilisés pour acceder à une recherche.
tres sympatique pour explorer les mots les plus recherchés et les plus utilisés; et egalement pour votre référencement (si d'autres outils à proposer, laissez un com')!

vendredi, juin 22 2007

Outils pour la veille d'opinion

Je travaille en ce moment sur la veille des opinions des consommateurs, influents (ou non) sur la blogosphère. J'ai ainsi repéré quelques outils forts intéréssants, que je tente de classer. Il y a bien sur le célèbre BlogInfluence, qui nous indique plein de caractéristiques blogosphériques, et qui avec son algoritme digne d'un marsien nous donne un chiffre d'influence qui vaut au moins le fait d'avoir été imaginé....

j'étudie également les algorythme et les utilités indicatives des Ice Rocket et Blog Pulse. Je vous invite à lire le très bon billet d' Outils froids qui compare ces derniers dans un tableau tres bien fait. L'avantage de blogInfluence est donc qu'il permet à partir d'une simple interface d'avoir accès à tous ces outils! Sinon, à l'instar des classements polémique (edelman/technorati) il est à mon avis judicieux de coupler les indicateurs- nombre d'abonnés au flux, blog linking, posts linking, nombre de commentaires etc....) et d'en tirer une ote d'influence. Voila ce que j'essai de mettre en place. Mais non ce n'est pas un doublon du classement Wikio qui est a mon avis assez fiable et pertinent.
d'autres pistes et articles avec le billet d'Influx et le billet de seb billard et la nouveauté originale et innovante, c'est de calculer le prix de son blog! c'est ici


le mien vaut bien sur 0 dollars! trop fort, j'ai lpus qu'a aller me jeter dans SL....

jeudi, juin 21 2007

petit point deux point zero... 1ere edition

de retour sur mon blog, je tente un petit point deux point zero...un point sur ce que j apprend pendant mon stage, sur ce que je decouvre et tout, et notamment des blogs. Fullsix étant une boite de comm interactive, j'apprend beaucoup sur le buzz marketing, le marketing viral, les nouvelles tendances du web..alors je ne resiste pas à donner quelques adresses de tres bons blogs que je suis regulièrement...
Il y a bien sur le blog de Giorgi, qui meme avec son "dont be famous, be useful", est quand meme famous! le blog du marketing alternatif nous apprend toujours des news innovantes. le blog de you to you est tres sympa aussi, avec des vidéos qui font réfléchir aussi bien sur le fond que sur la forme (lol),
Découverts il y a peu, le blog de cyrille , et le blog du webmarketeur
Il y a aussi le blog de Pouy, tres interessant , avec de bons plans -en ce moment partir en vacances, allez voir-! et aussi le tres reussi blog de julie tétue et sa cusine marketing !

et si vous avez des bons blogs à recommander, n'hésitez pas!
la suite de mes selections de blogs au prochain point deux point zero!

Merci M_ily j esais maintenant comment partager mes blocs de flux RSS marketing de netvibes! alors le voici !