Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - metier secteur

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, novembre 17 2008

appel d offre veille d opinion...quelques séléction des réactions

voila ca buzz !!

J'hésite à publier mon opinion sur cet appel d'offre, et ce pour deux raisons:
- il y a assez de développement et de débat en ligne pour en rajouter
- et je n'ai pas eu le temps de tous les lire (enfin j'ai pas pris le temps, parce que lire des billets et des articles qui dénoncent une surveillance illégitime de la toile ne me font pas envie).

Tout à l'heure, je ne comprenais pas pourquoi les visites sur le kamablog avaient augmenté de plus de 60 %...;et en écrivant ce billet je viens juste de réaliser (un peu tard certes!). de toute façon ce n'est pas mon genre de profiter du trafic généré par ce type d'évènement/ buzz. Il faut dire que d'ordinaire les noms choisis pour ces types d'appels d'offre revêtent très peu le mot "veille d'opinion", ils sont en général plus discrets et portent les doux noms de "veille image", "veille en ligne", "veille des expressions en ligne".

Bon, sur le fond je n'ai pas trop d'avis sur cet appel d'offre, ou bien mon avis est forcément subjectif car la veille d'opinion, c 'est mon métier quand même. En fait, je n'ai pas trop envie de prendre position. Juste envie de dire que leur appel d'offre montre qu'ils ont très bien cernés les problématiques et les enjeux de la veille d 'opinion en ligne.
Je m'arrête là pour les appréciations personnelles. Et pour changer un peu sur ce blog, je vous propose ma séléction brute de liens, articles et billest choisis pour les billets à forte analyse ou les billets qui m'ont fait parfois rire (ou pitié). je compléterai les prochains jours cette liste.

- Le plaisir solitaire de l'auto-délation. (ou comment je me suis dénoncé à mon propre ministère) chez Affordance
- Sélection Docs pour Docs (pour mieux comprendre les réactions)
- Quand la veille devient une chasse aux sorcières, chez FJB:
- En aucun cas on ne peut parler de fichage dans Libé
- appel d'offre pour une "veille d'opinion", sur l'espace anti-délation
- ne pas confondre veille d'opinion et contrôle d'information chez wellcom
- le ministère de l'éducation nationale veille sur Internet dans l'express
- Appel d'offre par SUD
- veille d'opinion dans l'éducation sur sarkomania
- veille d'opinion: 220 000 euros par an pour surveiller l'opinion sur rue 89
- Le ministère de l'éducation veille sur internet et inquiète les enseignants dans le monde informatique
- Darcos lance un nouvel appel d'offre gouvernemental pour surveiller le "risque d'opinion" sur Internet sur les mots ont un sens
- le collectif papera:
- l'appel d'offre "veille d'opinion sème la parano chez les profs" dans le monde
- Education: veille de l'opinion sur bellaciao
- Mon blog anti-sarko-mania sous surveillance! sur antisarkomania

mercredi, octobre 22 2008

veille d'opinion: veille transversale

La veille d'opinion, une veille transversale.

La veille transversale est un concept peu utilisé (moins de 60 résultats sur maître google). je jette ici donc quelques éléments qui permettront je l'espère de mieux comprendre les facettes de la veille d'opinion, qui n'est pas que veille image et veille réputation....

Comme je l'ai rajouté sur la page wikipédia, la veille d'opinion est maintenant complètement assimilée à l'ensemble des veilles d'entreprises, constituant ainsi un type de veille à part entière.
Mais la veille d'opinion est également transversale car elle peut également s'appliquer en complément de certaines veilles.

En effet, si je reprend le listing des types de veille de wikipédia, en considérant les apports informationnels que pourrait fournir une veille d'opinion, cela donne ceci:

  • complément pour la veille commerciale:

veille sur les opinions des consommateurs sur les pratiques commerciales (ex. sur différents supports: cortix, myco anna)

  • complément pour la veille concurrentielle:

veille des opinions exprimées sur les concurrents: (ex typique et très enrichissant pour ce secteur de l'adsl: les forums dédiés

  • complément pour la veille financière:

veille d'opinion sur les forums de discussions à thématique financière (sur boursorama,, capital

  • complément pour la veille médiatique:

veille des commentaires des articles des médias (ex: les echos ou le figaro (double enjeu pour cet article du figaro en terme de veille image)


La veille d'opinion est donc bien, selon moi, une veille transversale.
Elle permet , quelque soit le domaine ou le type de veille exercé, de récolter, surveiller et exploiter des informations à priori non exploitables, mais néanmoins utiles à la constitution et la capitalisation des informations. Elle "s'applique aux veilles-types".

En l'occurrence, nous pouvons dire que la veille commerciale, concurrentielle, financière et médiatique doivent (oui oui ) se doter d'une veille sur les expressions des consommateurs, car elles constituent un capital informationnel inédit pour étoffer ces types de veilles et capter des signaux faibles qui feront que vous aurez une longueur d'avance sur la compréhension globale des thématiques.



NB chez wikipedia:
veille horizontale: veille d'un domaine étendue à ses domaines voisins
veille verticale: veille appliquée à tout un secteur (veille sectorielle)

jeudi, octobre 9 2008

e-répoutassionne

Bonjour,

si vous voulez vous former à l'e- reputation, la webréputation, la réputation en ligne, la réputation sur internet, ou bien à l'identité numérique, c'est le moment!

Sur le web, il y a des phases comme en ce moment ou fleurissent les dossiers, les émissions, les conférences, les conférences et les autres conférences. Ces prochains jours en effet, pas moins de 3 conférences nous sont proposées ...sur un même sujet, la répoutassionne.
Alors comment aborder "la chose"?
ces conférences valent-elles la même chose? A quels publics s'adressent-elles? comment abordent-elles le sujet? quels outils vont être présentés ? (ça on peut facilement deviner), mais donc faut-il choisir sa conférence? mais comment la choisir? Devons-nous aller à toutes les conférences? ...et la grande question est : N'allons-nous pas être gavés ?


Edit au 13/10/2008 : encore un : caddiereputation;)

mardi, octobre 7 2008

consommateurs off-line

le week end dernier, j'ai du raconté à quelques amis mon métier. c'est toujours très enrichissant de parler avec des personnes qui ne sont pas du tout "dans" le web, des personnes qui utilisent à peine leur messagerie mail. Quand on est "dedans", on croit que tout tourne autour du web...alors que non, nous ne sommes qu'une infime minorité, tous les consommateurs ne tapent pas dans google leurs problèmes d'assurance ou leur futur achat de mobile....
voici quelques remarques qui m'ont marquées, avec mes réflexions entre parenthèses

  • "ça ne me viendrait pas à l'idée de me défouler sur internet" (si si c'est vrai, texto !) (alors que moi c est ma première idée)
  • "ya vraiment des gens qui se font avoir? et qui témoignent sur internet" > oui oui, d'ailleurs quelques fois je compati
  • "ça ne sert à rien d'écrire sur un forum ça ne va pas résoudre le problème" (non mais ça soulage)
  • "on ne peut pas gueuler en écrivant, au téléphone, au moins on peut" (oui là j'ai rien à répondre)
  • "quand j'ai un probleme j 'appelle, je ne vais pas voir sur google" (tu devrais !)
  • et d'autres....

Mon discours sur le pouvoir du consommateur-citoyen, de l'image de marque et de l'aspect stratégique de la réputation en ligne (avec une dose de référencement) les a quand meme convaincu, en théorie.

Ce soir là, le champ de mon métier m'a semblé tout à coup réduit à une peau de chagrin! ces métiers de veille d'opinion et d'espaces participatifs sont situés dans une niche stratégique. je me suis rendue compte que le web n'était pas le centre du monde, que tout ne se passait pas que sur le web (bon je sais bien que pas tout mais bon)!
Ce type de discussion est vraiment très agréable car cela nous fait prendre du recul sur nos métiers, nous fait sortir de la bulle en somme.

mercredi, septembre 10 2008

veille d'opinion: quanti/ quali: quelle analyse privilegier? (surement 1/2)

La veille d'opinion porte sur l'analyse des informations présentes sur les espaces dits "sociaux", ou du moin "interactifs". ce type de veille s'interesse donc particulièrement aux commentaires d'articles/ de billets blogs, au nombre de votes d'une vidéos, au positionnement dans les moteurs de recherches, et à d'autres indicateurs dont je parlerais prochainement. on peut donc dire que la veille d'opinion en ligne, c'est la veille des informations "dynamiques" (à la différence d'une veille web qui s'effectue sur les sites web et qui ne propose pas d'interaction avec les internautes.

La cellule de veille collecte, analyse, diffuse les infos. Outre la collecte d'information et leurs diffusion, je souhaitais m'attarder un petit peu sur l'analyse. (la collecte et la diffusion sont certes aussi des savoirs faire tout aussi intéréssants que l'analyse).
mais dans ce billet, c est l'analyse qui nous intéresse.

Il y a donc deux sortes d'analyses d'informations en veille d 'opinion: l'analyse qualitative et l'analyse quantitative. Pour? contre? mieux ? pire? vaste question.

Analyse quantitative: l'analyse quantitative consiste à rendre compte avec des données numérique de l'activité du web.
Ces données peuvent être le nombre de commentaires, nombre de lecture d'un billet, nombre de blogs parlant du sujet, nombre de vue de la vidéo etc. les cellules de veillent mettent aussi souvent en place des indicateurs, qui sont des équations entre ces différents chiffres (par exemple, des indicateurs d'activités, des indicateurs de buzz, des indicateurs de pénétration de l'information, etc.).

ces indicateurs quantitatifs sont très utiles pour pouvoir rendre compte sur le moyen/long terme de l'évolution d'une problématique en ligne. car ces indicateurs doivent bien souvent (toujours) être corrélés entre eux pour qu'ils puissent donner de l'intelligence aux chiffres. sans référence antérieure, les indicateurs ne peuvent faire preuve de HVA.

L'autre intérêt des indicateurs, c 'est que "ça" parle à tout le monde. tout le monde voit (sur une courbe par exemple) que ça monte, ça baisse, ça remonte, ça dégringole (etc) en un coup d'oeil.
Les indicateurs sont aussi très pratiques pour les veilleurs parce que les chiffres ne s'inventent pas (au pire ils se calculent), donc nous n'avons pas beaucoup à réfléchir. un chiffre c est un chiffre et puis c est tout. (On réfléchit quand même en amont pour élaborer les indicateurs pertinents à surveiller, ceux à mettre à jours, ceux à mettre en place etc). la mise en place d'indicateurs est d'ailleurs un point du métier tout à fait passionnant car les indicateurs doivent être pérennes, être intelligents, parler au client, etc.
En plus on fait des beaux schémas, des belles courbes, des camemberts, des cônes, des tableaux croisés dynamiques, on met de la couleurs, on s'éclate quoi. on rend les chiffres intelligents, intelligibles, pour le lecteur. bref, un boulot sympa.

Attention avec l'analyse quantitative tout de même, parce qu'elle peut être trompeuse. En effet, on peut penser que si une information fait beaucoup de bruit, c'est positif = biiiip. C'est pas vrai (et non!). Donc en veille d'opinion, ce qui fait du bruit n'est pas forcement positif. le buzz peut être positif, mais il peut etre aussi négatif.Le "bruit",lui, (en fait, le fait qu'on parle d'une marque) n'est pas forcément un buzz, et donc pas forcément positif (vous suivez?!)

Donc, il serait dangereux de présenter la veille d'opinion comme "on parle beaucoup de vous en ligne, c est bien" et "on parle pas beaucoup de vous en ligne, c est pas très bien".
Pourquoi est-ce un danger? parce que que ce qui compte c 'est ce qu'on dit sur vous! en quels termes vous êtes cités, qui parle de vous, dans quel blog/vidéo, etc. Donc le quantitatif ,'a pas de sens sans analyse qualitative.

pour représenter l'analyse quantitative, et la mettre en valeur, il faut qu'elle suscite l'intérêt du lecteur, l'intérêt qui va lui donner envie d'aller voir plus loin, d'aller lire le quali!
Parce que oui, souvent, les schémas représentent instinctivement l'information, nous pouvons en déduire des informations assez décalées de la réalité. Alors qu'en fait, pour certaines marques et certains services, le fait qu'on ne parle pas d'eux en ligne pourrait être assez positif. Donc il faudrait éviter au lecteur de la veille les conclusions hâtives. Et pour cela, on peut par exemple éviter de représenter une courbe descendante en rouge, un buzz en vert, un blog d'autorité en fluo (et les autres en gris) etc. mais surtout donc il faut amener le lecteur à mieux comprendre la note de veille et ces indicateurs numériques. Il faut les valider ensemble et s'assurer de l'intelligence des signes et des couleurs pour les deux parties (en gros, s'assurer que pour tout le monde, buzz n'est pas égal à positif (erreur majeure)


Voila, pour ne pas faire de billets trop long (et donc rébarbatifs), je vais m'arrêter là pour cette analyse quantitative et ferai l'analyse qualitative demain (ou un autre jour selon le travail).

ce qu'il faut retenir:en veille d'opinion, l'analyse quantitative est indispensable dans la mesure ou elle permet un suivi intelligible de l'activité des opinions en ligne. cependant, elle doit être utilisée avec intelligence car le nombre d'expressions en ligne ne peut en aucun cas signifier une information en elle même.

Que pensez vous des analyses quanti? selon vous , est ce posible d'établir des rapports de veille uniquement quanti?

jeudi, juin 26 2008

veilleur d'opinion...metier à part entiere

billet datant du 26 juin et que je retrouve par hasard dans mon dotclear...voici un brouillon de billet authentique ! inédit ! un plan des mes idées sur ce métiers, que je publie tel quel, sans y retoucher parce que c 'est ça aussi la magie du web ! publié ce 10 juillet 2008

constat:

  • la veille d'opinion est un métier à part entière
  • qui a développé ses outils logiciels
  • qui développe donc sa propre R&D
  • qui nécessite une analyse spécifique des informations
  • et mise en contexte indispensable des données

elle développe ses propres indicateurs (e-réputation, buzz, influenceurs, participation...)

  • des indicateurs spécifiques à la veille d'opinion
  • des méthodes évolutives suivant le web

elle est à la croisée de plusieurs métiers:

  • de la veille (automatisation, analyse des informations, diffusion)
  • de la communication (image de marque, publicité)
  • du marketing (buzz)
  • de la technologie (logiciels innovants pour les logiciels spécialisés)
  • des nouvelles technologies de comm (blogs forums etc...)

le marché est de + en plus structuré:

  • par des boites dédiées: des boites d'éditions de logiciels spécialisés, des boites de conseils, des boites prestataires
  • par des boites à développement/ département spécifiques: boites de comm, de RP.....

Pour tout dire je ne sais pas pourquoi j'écris ce billet, peut être que je voulais faire un point sur le métier afin de donner une ligne directrice + structurée à ce blog..... chais pas....la richesse du métier surement

(c'est un peu les coulisses du kamablog!)

jeudi, mai 22 2008

Spintank à I Expo

La semaine prochaine, tout le petit monde de la veille, de l'IE et du Km en entreprise se retrouvera porte de Versailles à l'occaz' de I-Expo 2008, exciting, isn't it?

Cette année le salon est placé sous le signe de l'image:
Un zoom particulier sera effectué sur la surveillance de l'image et l'analyse de la réputation à travers l'analyse média (presse écrite, web, radio, TV) et l'analyse des blogs.

Spintank sera donc présent! Nous pourrons se rencontrer, échanger, discuter, tout cela dans une ambiance surchauffée de technos et d'innovations!!
N'hésitez pas à venir nous voir, Marguerite, Justin, Jordan, Nicolas et moi même, nous serons ravis de vous accueillir :-) au stand 1G2b

Pour ma part, voici mon petit planning de conférences, mais je ne sais pas si je vais pouvoir tout faire, car nous avons un stand à gérer aussi, et de nombreux acteurs très intéressants à rencontrer, mais j'espère vous croisez afin de faire un peu + connaissance et aborder des sujets passionnants en matière de veille image ...

à bientôt !

jeudi, avril 3 2008

PKM d'un veilleur: know what you know !

Le PKM....le Personal Knowledge Management est une notion qui a déjà plusieurs années. mais que j'ai un peu plus découvert grâce aux différents outils que j'ai mis en place pour optimiser mes informations au bureau. On trouve des billets très intéressants sur le PKM, une présentation, un zoom et un billet sur la productivité personnelle. qui vous donneront eux meme des liens vers les définitions et principaux concepts PKM

Je présente ici le PKM orienté management des connaissances. le PKm participe à la fois à la gestion de l'information, des connaissances, à la productivité dans la recherche d'information, et bien sur la mise en place des outils qui participent à cette optimisation de l'information. Autant dire que pour un professionnel de l'info, le PKM est une notion dont il ne peut faire l'impasse! productivité, mais aussi réactivité dans la recherche et la restitution des informations, sont deux des critères indispensables pour la performance d'un chercheur/veilleur.

Je reviens sur le CSE dont j'avais parlé ici, afin d'établir plus clairement les objectifs de cet outil que je recommande à tous. (je pense que mon billet était un peu "fouilli" car écrit dans l'enthousiasme de la découverte de cet outil) Le CSE est bien un outil de recherche et non de surveillance (meme si on peut surveiller les résultats mais c 'est un autre post)


Focus et Retour sur le CSE: outils de PKM indispensable.
Le CSE donc, "Custum Search Engine"=moteur de recherche personnalisé: le KamaCSE est ici. Ce moteur de recherche est un moteur de recherche spécialisé en veille d'opinion. c'est à dire qu'il n'interroge que les sources pertinentes, choisies et validées par un professionnel compétent expert et qualifié (pour ce cse, moi même :-) )

Non ce ne sont pas des compliments gratuits que je m'adresse. Ils sont là pour attester que seule une entité (personne, entreprise, groupe) qui a des besoins définis peu construire un CSE pertinent car correspondant à ses besoins.Nous sommes tous experts de nos besoins. Le P de PKM prend alors tout son sens.

Particularité du moteur: Il est spécialisé dans un domaine:
il n'interroge que des sources d'un domaine précis, en l'occurrence la veille d'opinion "by cam" Les sources correspondent à des sources spécialisées en veille et intelligence économiques, en communication, en innovation et nouvelles technologies. j'ai choisi ces catégories car elles correspondent aux trois domaines adjacents à la veille d'opinion online :

  • des ressources de veille et IE pour veiller, tester des outils, être au courant du secteur
  • des sites de décryptage des tendances du web : pour toujours être aware des nouveautés, des plateformes, des débats on line, grossomodo des sites de comm et RP
  • des sites spécialisés en veille d'opinion
  • et puis des sites dont je ne peux pas me passer et qui sont là par défaut.


Principaux avantages: rechercher parmi des sources qualifiées d'un secteur!

  • lorsque je cherche une information et que je ne souhaite que des réponses via des sources qualifiées
  • évite de me polluer avec des agrégateurs de flux qui multiplient les résultats
  • permet de retrouver une information rencontrée des mois auparavant
  • rapidité de recherche d'information professionnelle de qualité et à haute valeur ajoutée
  • enfin, un moteur de ce type peut être utilisé en entreprise sur un sujet précis , pour un client sur un domaine, à vous d'imaginer les utilités!
  • il faut préciser que bien sur ce moteur est limité à l'indexe construit par google (héhé merci aref)


Expérience sur le choix des sources en recherche d'infos
les sources à interroger sont votre choix. Elles peuvent être vos sources netvibes par exemple. j'ai intégré dans mon CSE les sources qui me paraissent pertinentes pour mon domaine d'activité. La sélection des sources peut être aussi fonction du besoin en information.

j'en ai fait l'expérience il y a qques jours. En recherchant des données statistiques sur les comportement des internautes dans un domaines, le google ne me donnant rien de satisfaisant, j'ai recherché dans mon CSE. résultats pertinents mais peu nombreux. je me suis dis que je devais y intégrer slideshare, qui est une mine d'information incroyable. Le résultat fut décevant puisque je devais trier, classer, sélectionner les résultats pertinents. lorsque l'on a 10 pages de résultat à traiter, ce n'est plus personnalisé ni satisfaisant. Donc exist de mon corpus slideshare. J'ai plutôt créer un CSE dédié, avec slideshare, dalymotion, 01net, et JDN. Beaucoup plus pertinent pour ce type de recherche: des infos brutes, des études, des articles... Un autre cse pertinent pour moi: un cse spécialisé nouveau médias, ou l'on retrouve le post, backchich info, mediapart, Rue89.


je vous invite tous à établir votre moteur de recherche personnalisé de sources qui vous sont pertinentes pour votre métier, vos hobbies, vos centres d'intérêts! le gain de temps est considérable, les réponses pertinentes, vos recherches sont performantes, les sources validées par vous même.... la gestion de votre PKM est facilité!

Bien sur, beaucoup d'autres outils participent au PKM, un simple bookmarklet de votre navigateur y participe. mais je pense qu'en avoir conscience c'est déjà optimiser son savoir. (bon il est pt'etre temps que je finisse le billet). Autre chose aussi: le PKM c'est savoir ce que l'on sait mais c'est aussi être aware de son réseau et de l'organisation du temps. vaste sujet....à suivre


sources: Petit tuto sur actulligence et un annuaire des moteurs déjà utilisés, comme le "Advertising, Marketing and PR Blog Search Tool., et le moteur "intelligence économique et veille stratégique"

lundi, mars 3 2008

veille vrac fevrier

je n'ai pas retenu beaucoup d'infos ce mois ci à propos de la veille d'opinion on line ....Voici grosso modo les trois que j'ai retenu

un nouveau blog sur la veille d'opinion, opinionwatch, par un salarié de l'agence Boléro. (s'ajoute à mon onglet netvibes) le "squattage" de nicolas bordas sur le blogie, et l'épisode de la webrep.

vous en voyez d'autres?

vendredi, décembre 7 2007

rencontre avec la blogsIEsphère

voici la petite revue du pot blogie ,

C'était excellent de rencontrer le cercle des nicola, hugo, tarik , actulligence , vtech "et al"... c'est très sympa de voir les tetes des blogeurs qu'on lit. l'ambiance était au rendez vous! on a pas pu donc discuter sérieusement des problématiques qui nous concernent tous, mais je me suis bien marrée, comme avec cette avec des petites phrases: (à situer dans un bar avec forte musique)
- ah oui !!si ! je connais ton blog...attend..attend..c'est le...c'est le...c'est leuuuuuuu
- kamablog
- ah oui c'est ca!! mais ils sont ou tes commentaires?
- .................."(rires)'' ca me fait quand meme un lecteur

J'étais ravie de connaitre la "blogiesphère" et de trouver tout le minde sympa et cool....
J'étais aussi contente de voir que les étudiants de l'EGE sont des gens normaux (lol). Mais la prochaine fois que je viendrais avec mon t.shirt ISTIA ! :-)

dimanche, août 19 2007

10 prestataires pour vos veilles d'opinions

L'article des Echos du 14/8, intitulé Traqueurs d'opinions sur le Net, me donne l'occasion d'évoquer le marché de la veille d'opinion. J'ai bien sûr trouvé cet article intéressant, mais j'ai l'impression que chaque fois seuls les 3 prestataires "historiques" sont cités. Alors que nous sommes maintenant 10 à mon compteur ! :-) (contrairement à l'article qui estime le nombre de prestataire inférieur "aux doigts d'une main"). 10 qui utilisent les termes "veille" et "opinion" dans leur panel de prestations (Hors agences de buzz, et éditeurs de logiciels spécialisés, qui en réalisent nécessairement aussi). Donc ca fait beaucoup, non?

Parmis ces 10, 4 sont des antennes de grands groupes. Donc plus de la moitié des prestataires sont des pme, voire tpe. Avec notre écoute, notre flexibilité et réactivité qui nous caractérise, je souhaite rendre hommage à ces entrepreneurs qui se sont lancés courageusemment dans ce magnifique pari qu'est la veille d'opinion !
5 entreprises se sont créées depuis 2003... et les articles ne citent que les historiques. c'est bien dommage. Devrions nous nous doter de relations presse? Est-ce une constante sur les marchés des services?

La veille d'opinion est un service innovant (quoiqu'il semble maintenant presque dépassé mais bon 8-) , et il est important de dire que plusieurs entreprises innovantes et tournées vers l'avenir peuvent proposer ce service. Chacune a ses particularités et ses méthodes, et toutes correspondent à un besoin spécifique. J'ai l'impression que la concurrence se développe, mais chacun de ces prestataires a son petit point fort: l'exhaustivité des sources, la méthode employée, le coté relations publiques interactives, le coté non intrusif, et bien d'autres ....Le client doit savoir cibler ses besoins.

La veille d'opinion a aussi son coté stratégique! stratégie dans le choix de son prestataires bien sur (ne pas prendre celui de son concurrent principal) mais aussi stratégie des informations communiquées! (peut etre le prochain article: les infos stratégiques de la veille d'opinion)

Une autre question me taraude depuis qques mois.....combien de temps prendra la veille d'opinion pour se "provinciser" ? ma veille concurrentielle sur la veille d'opinion ne m'a toujours pas donné de réponse: je ne trouve toujours pas de prestataires dans ce pays parisiano-centriste ! donc si vous connaissez des entreprises et vous intéressez à ce marché, je serais ravie de correspondre avec vous!

conclu: marché émergent, marché dynamique, marché stratégique, marché parisien 8-O

samedi, juin 30 2007

les blogueurs parlent aux entreprises

je viens de répondre au billet de cedric giorgi "mais qui etes vous donc" et je trouve cette initiative forte intéressante puisqu'en parcourant les autres commentaires et en cliquant sur les liens, j ai découvert le blog superFiction, et en parcourant (encore) ce blog, je suis tombée sur le blog Vous et Nous, un blog qui "permet aux blogueurs de parler aux agences". Initiative tres sympa de la part des agences de buzz qui donnent la paroles aux premiers concernés. Comme le dit superfiction, "mais le site ne pourra acquérir une certaine légitimité que s'il est massivement soutenu et enrichi". Le blog permet aussi d'identifier les agences de buzz, dont six&Co.

mardi, décembre 5 2006

paris paris paris que je te quitte

petit coup de gueule contre la centralisation des entreprises à Paris! cette chanson de la chanteuse Camille (album le fil) me semble un bon titre pour ce billet...

en cherchant une entreprise pour un stage voir billet précédent), je me rend compte que la plupart des entreprises sont à Paris, (ou Boulogne, ou Suresnes...)bref toutes la bas! les multinationales, n'en parlons pas c'est pire!

et si on est parisien, qu'on cherche du boulot (ou un stage) qu'on ne veut plus vivre dans la capitale??on fait comment? C'est un cercle vicieux car plus il y a d'entreprise, plus les entreprises s'y implantent..
Mais moi, parisienne pure souche, je ne veux pas y retourner!!! au secours!!
23 ans à passer dans le métro avec des greves, en voiture avec des embouteillages, dans des bars à 4euros le demi (de kro), tout cela avec des gens stréssés...
ce n'est pas une vie! goutant la vie à angers depuis plus d'un an, je vous le dis, rien ne vaut une ville piétonne, tous les magasins concentrés, des bus à 'heure, pas de greves, des pintes à 2euros avec les happy hours, des gens sympathiques...
C'est vraiment bcp plus sympa et agréable de vivre ici "en province" comme je dis!

et c'est pour cela que je voudrai faire mon stage à l'étranger, car dans une grande ville oui, mais l'étranger a ce coté exotique qui permet de s'évader quand meme!

voila c 'est dis!

mais si on m offre un super stage, un super salaire, des avantages de fou...à paris, j'ai bien peur que ca ne réponde pas à mes attentes professionnelles de vie!
désolée les parisiens, la ville est super mais à ptite dose (de kro)!