Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - communication

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, avril 10 2008

petites infos

deux méthodologies de mise en place de veille: une de KB et une tiré du bouquin Web campagne

  • la première c'est celle de KB, qui est téléchargeable ici sur le site de l'éditeur avec la participation d'actulligence. Ce livre est un doc indispensable pour la mise en place d'un stratégie de veille. Les principaux et indispensables points y sont tous abordés: les enjeux, l'analyse préalable et l'organisation de la veille. A mettre entre toutes les mains des veilleurs qui doivent mettre en place ou même simplement optimiser les démarches de veille au sien des organisations! les blogs et forums ne sont pas oubliés. In-dis-pen-sable!.
  • la seconde est tiré d'un bouquin sur la webcampagne (sous la direction de Philippe Bluteau, édition Weka). le chapitre dédié à la veille on line est centré sur les techniques et les sources de veille indispensables pour comprendre et situer les enjeux de la veille d'opinion. Le chapitre expose les types de sites à surveiller, il peut faire office de petit guide de mise en place d'une veille d'opinion. Indispensable également!

deux évènements

  • le lancement de la plateforme de veille d'opinion AMI Opinion Tracker. J'y étais. Je partage tout à fait l'avis d'Aref sur la présentation. L'ensemble était assez bien mené, même si j'ai regretté le peu de précision sur l'outil en lui même (paramétrage, suivi des sources).En revanche les analyses statistiques et sémantiques semblent tout à fait intéressantes et je trouve que la création de l'AMI Rank est une super idée.

mercredi, mars 26 2008

veille d'opinion: set up! pour l'Elysée ou pour les autres...

Et oui ce n'est plus un scoop (si ce blog délivrait des scoops ça se saurait), l'Élysée s'est doté d'un veilleur chargé de surveiller la toile, môsieur NP (petit buzz buzz buzz).la plupart des bloggeurs ont déjà traité cette info...mais finalement peu du point de vue professionnel de la veille. Je vous invite à lire le billet de versac, grand professionnel de la veille d'opinion ;-) qui explique très bien les enjeux d'une telle veille sur la toile.

Alors comme ça en vrac, quelques curiosités de veilleur d'opinion sur la mise en place d'un projet comme celui ci :

Quel logiciel?

  • un classique de surveillance: KB Crawl- Digimind- Datops consommateurs- Opinion Tracker?
  • un classique de tendances: RTGI- wasalive-swammer....
  • un outil créé sur mesure? par qui?
  • un outil développé par les services généraux?
  • Bien sur on imagine aisément que les petits outils d'alertes comme pleegs, google Alerts, Trackur et compagnie sont eux aussi utilisés en complément.


Quel prestataire?

  • qui sont les prestataires de l'Elysée sur ce sujet? (si prestatire il y a),
  • peut aider ce service de comm? L'info parait on ne peut plus stratégique....
  • Le service fait il appel à ses services du ministère de l'intérieur? de la défense?
  • Est-il en contact avec les différentes directions de renseignements?
  • Et les services de presse?
  • Capitalisent ils les veilles d'opinion de ces entités?

Quel reporting?

  • un reporting hebdo/mensuel/annuel
  • un reporting d'opinion/ de buzz
  • des indicateurs comparables sur le long terme (4ans)
  • une logique d'alerte en cas de crise bien évidemment!



Quel part au traitement de l'info? On sait que la performance d'une veille se mesure entre autre par le temps passé aux traitement des informations. Et la pertinence du traitement de l'information dépend de la finalité de la veille: analyser? agir + vite? comparer? Les déclarations du post de "tout surveiller" est très subtile carfinalement on ne sait pas à quoi va servir cette veille...!

si stratégie d'exhaustivité des sources: oui, vaste question quand on sait le bruit que génère un tel sujet...

  • collecte 30% du temps, traitement 50%, analyse et reporting 10%
  • ou bien collecte 50%, analyse 40%, reporting 10%

si stratégie de séléction des sources:si la veille se contente de surveiller les influenceurs ou les buzz:

  • collecte 10%, analyse 60%, analyse et reporting 30%



Quel périmètre thématique?

  • E-reputation du président?
  • ...et de sa femme?
  • veille des tendances d'opinion ("cote de popularité on line"?)
  • Sur les sujets d'actualité? les reformes?
  • Sur les relations internationales?
  • etc...

D'autres thèmes pourraient être abordés, comme le périmètre linguistique, le périmètre de compréhension des signaux faibles, la question de la pondération d'une information, de sa visibilité, de son influence, ainsi son "executive"(sa finalité), etc....

toutes ces questions sont partie intégrante de la mise ne place d'un veille d'opinion, du choix du logiciel, au format du reporting. Elles sont autant de paramètres qui aiguisent ma curiosité. La mise en place d'une telle veille est passionnante. J'espère qu'on en saura + dans les semaines, mois et années qui viennent....

mardi, mars 11 2008

moteur de recherche spécialisé en veille

C'est dans un PPt de Frédéric Martinet sur les moteurs de recherches et le web 2.0 que j'ai découvert la possibilité de créer un moteur de recherche personnalisé. Cela faisait longtemps que j'y pensais, mais je ne savais pas que ça existait (bah non) alors autant dire que depuis aujourd'hui, j'ai envie de construire plein de moteurs!! :-)

Le google-custom-search-product :
- un moteur de recherche qui recherche parmi les sources que vous lui avez indiqué (2 options: parmi ces sources seulement, ou dans le web en privilégiant vos sources).
- Outil plus qu' utile lorsque vous savez que dans votre netvibes vous savez que vous avez vu une info et qu'il est impossible de remettre la main dessus! (ce qui m'arrive très souvent).
- OU aussi lorsqu'on recherche des infos sur un concept spécialisé en science de l'information ou en veille et que l'on veut exclure les sources non spécialisées.
- possibilité de partage du moteur, d'enrichissement collaboratif: Tout le monde peut demander à contribuer à ce moteur de recherche ou bien seules les personnes invitées peuvent y contribuer
- bref un moteur de recherche de sources qualifiées!
- fonctionnement très facile: inscription, intégration des sources, génération. Et hop! vous pouvez chercher parmi vos sources préférées!
- autres options comme widgets et autres

Le moteur de recherche spécialisé en veille a donc vu le jour aujourd'hui ! j'ai intégré 36 sources favorites, en mêlant les blogs traitant de la veille d'opinion et les blogs traitant de veille et de ses outils.

A terme,je pense faire évoluer le moteur en y intégrant des portails et autres sources, traitant aussi bien de l'IE que du KM, de la veille, de la doc etc...Si vous êtes intéressés pour consulter le moteur et participer à un projet de moteur de veille, c 'est possible en me contactant.

Lien: Le blog de google custom search

Autres outils qui me simplifient la vie et qui méritent notifications: pleegs (aussi la) et instapaper que je recommande à tous les veilleurs

edit: j'en peux plus quand je découvre des choses comme ca, ça m'enflamme, j'suis trop à fond et j'adoooooooooore mon boulot :-) :-) ;-)

edit 2: Si bous voulez consulter mon moteur de recherche spécialisé en veille: veille d'opinion: tendances et outils et voir le très bon billet de Actulligence pour en savoir + sur ce service!!

lundi, mars 10 2008

marques conversantes: 1er barometre par W&Cie


W&Cie, entreprise spécialisée dans la communication des marques et les conversations en ligne, a présenté le 1er baromètre des marques en conversations grâce à une méthode qui analyse 39 marques de 13 secteurs et leurs stratégies conversantes auprès de leurs consommateurs. En attendant le résultat de leur première étude, le doc est à lire sur le blog de la société: "les règles d'or de la conversation de marque maitrisée". L'étude est reprise sur e-marketing garden qui publie un billet "de la marque interactive à la marque conversante". Il souligne que les entreprises doivent maintenant mettre en place non seulement une stratégie de "présence" sur internet, mais aussi d'"animation"
Dans ces opé de comm: les rôles du modérateur et du veilleur sont donc complémentaires: le premier, surveille, redirige, anime la plateforme, tandis que le second surveille les infos hors de la plateforme
Voir aussi :consumer-made', et Pinko Marketing , notés ici sur un billet ,

dimanche, mars 9 2008

actu: veille et conso

Je vous ai déjà parlé (ici ou la) de la veille d'opinion des consommateurs sur le web. 2 actus de taille : technologique et juridique....

veille et conso 1: Un dispositif plutôt innovant vient d'ouvrir:Avimust.

Une plateforme d'avis-vidéos mise à la disposition des consommateurs afin qu'ils donnent et valorisent leurs avis. Les blogs et les forums ont déjà nettement bénéficié de la vague d'expressions que le web offre à tous. La sortie de avimust, ouvre de nouveaux horizons grâce à l'édition d'avis sur des produits en vidéo. L'initiative est à suivre... Un des principal obstacle à première vue serait le temps de visionnage des vidéos. Doit-on regarder des minutes entières de vidéos pour connaitre un argument positif ou négatif sur un produit? Le texte, contrairement à la vidéo, permet de survoler les avis et de naviguer très facilement grâce à des liens hypertextes, ce qu'il n'est pas encore possible de faire avec la vidéo.

Le service pour l instant donc reste un outil secondaire, en complément d'autres services d'information sur les produits comme les forums et les blogs. Le point positif est l'explication visuelle du fonctionnement des produits. Une assurance pour un potentiel acheteur. Reste à savoir le principal, c 'est à dire la notoriété potentielle du service, son référencement, et sa capacité à intégrer les autres services destinés aux consommateurs.

Veille et conso 2 : les "faux avis " des consommateurs sont hors la loi par une directive européenne

(vu sur webreport): "Que Choisir, insiste dans son numéro sur un article de la loi passé un peu inaperçu, il s'agit de la transposition d'une directive européenne qui interdit les "faux témoignages, les faux avis", notamment ceux émis par les entreprises pour glorifier leurs services et leurs produits. Ils sont donc considérés par la loi comme des pratiques commerciales déloyales."

Eh oui sinon c 'est trop facile! Ci dessous quelques secteurs que la directive concerne directement:
- la veille d'opinion: plus de transparence dans les avis rendra-t-elle une veille et une analyse plus justes de l'état de l'opinion? La grande question "Faut il se placer en tant que consommateurs lambda ou enqueter pour connaitre les vrais leit-motiv des internautes?" trouve dans cette directive des réponses (tiens une bonne idée de billet)
- l'IE: les professionnels de l'intelligence économique: la guerre de l'information via les plateforme de consommateurs est bien plus restrictive. Les professionnels pratiquant ces actions offensives vont devoir revoir leurs copies...
- Le marketing et l'image de marque: les avis seront normalement tous véridiques....l'image des marques en sera renforcée
- Les plateformes d'échanges d'avis des consommateurs: les éditeurs sont ils tenus de délivrer des informations sur les pratiques dont ils peuvent avoir connaissance?
- Les consommateurs eux-mêmes (quand même): leur pouvoir leur est rendu.... :-)

autre infos :

Réseaux et vidéos: l'explication en french de seesmic sur le blog de thomas clément: une plateforme mixant vidéo et réseau social,à l'image de ces nouveaux services exploitant les technologies vidéos.
Information et veille: autre info plutot professionnelle, un livre blanc sur la qualité des données dans l'organisation disponible pour l'instant je ne l ai que parcouru, mais il m'a l 'air très bien.
information et blogs le journal du blog, lancé début 2008, est vite devenu une nouvelle référence à netvibser!

lundi, mars 3 2008

La "conso-connection" encore à ses balbutiements

Voici une carte assez sympa illustrant les marques sur une map du monde. dans le contexte politique du pouvoir d'achat, avec les actions signifiantes de Leclerc et Auchan, une carte comme celle ci est plaisante à regarder. les consommateurs ont tellement à dire sur tellement de marques!! ces derniers temps les distributeurs eux- mêmes se sont positionnés comme des portes voix des consommateurs.
On pourrait croire un instant à une confusion des rôles, mais en regardant cette cartographie des marques , on revient sur terre, et non, les desseins et les moyens des deux parties sont radicalement opposés. La carte peut être lue sous différents angles, j'ai choisi de développer l'angle du consommateur: les connections entre consommateurs qui grace au web pourraient à l'avenir rétablir l'équilibre des forces en présence.

la carte représente les "corporate connection" des grandes enseignes, i.e. les liens qui les lient entre elles.

(vue ici, grâce à outils froids) Mais en adoptant un regard de consommateurs, elle illustre aussi:

La conso-connection: (ou la "consumer-connection") Toutes ces marques (ou presque parce que je ne les connais pas toutes et n ai pas fait de recherches sur toutes) font du B2C. Elles sont autant d'occasions de critiques et de mécontentement de la part des consommateurs. J'entend par "conso-connection", les techniques et services qui permettent aux consommateurs de tisser des liens durables entre eux afin de pérenniser leurs actions. Les "connections" sont pour les consommateurs, de nature d'un échange d'information. En effet, les consommateurs n'ont pas les facilités d'accès aux informations pratiques comme économiques, sociales ou financières, comme les grand groupes. Ils ne sont que très peu liés entre eux et "ne font pas le poids" face à de puissantes entreprises, liées entre elles. Car leurs liens sont leurs forces. Les consommateurs n'ont pas, eux, des moyens de se lier comme elles le font. A moins que....

la force du web pour les consommateurs: On remarque que la force de la carte tient aussi sur un fond de carte du monde, représentant les continents. La représentation des éléments sur une carte du monde est elle une mode? je ne sais pas. Mais ces types de carte m'inspirent une force internet sans précédent. le web est bien l'information sans frontières, les relations sans frontières. Les consommateurs nouent des relations également sans frontières...notamment lorsqu'il s'agit de se regrouper afin d'établir une force contre un géant. Les consommateurs internautes utilisent déjà bien sur le média internet pour comparer et s'exprimer, mais que leur manquent-il pour unir, fédérer, associer, partager leurs forces?

La "conso-connection" encore à ses balbutiements : Les adresses de site "boycott-la-marque.com" ou encore "anti-la-marque" ont montré leurs limites. Leurs portées étaient pourtant mondiales. Mais les consommateurs sont très imaginatifs, et des "anti-telle-marque" peuvent se trouver facilement sur facebook (par exemple) fédérant d'autres consommateurs du monde entier. reste à savoir quel impact les actions de ce type provoquent sur l'image de la marque et si ces actions sont constructives et pérennes. les "corporate connection" de cette carte sont des liens forts, encrés dans les cultures des entreprises.



Ainsi, en suivant le modèle de liens développés par les entreprises corporate, les internautes pourraient grâce au web, construire des "conso connection", pérennes et fiables, faisant poids, afin que l'équilibre "consommateurs -entreprises" soient rétabli dans ce monde.

Finalement, on peut dire que cette carte des marques est une illustration poignante de l'exposition des marques sur un internet mondial. La "consom'action" deviendra mondiale grâce à des "conso-connections", rendues désormais possibles...

jeudi, février 21 2008

quel est le comble de ....

....la web réputation? >> réponse: c'est de l'avoir mauvaise.

un petit buzz négatif se déroule depuis ces derniers jours sur la toile, à propos du terme "web réputation", détenue par la société Hington Klarsey qui a déposé le nom de domaine web-reputation.com. je n'ai pas l'habitude de relayer les buzz, mais la je me sens concernée vu que j ai acheté le nom de domaine veilledopinion.fr en début d'année.

Du coup j'ai fait des recherches sur le terme "veille d'opinion" et je crois que c est bon personne ne va me tomber dessus, enfin j espère...(Concurrents, soyez sympa ne m'attaquez pas on pourra s'arranger :-) )

pour retracer l'histoire qui agite la blogosphère, lisez les posts de crise de comm, de guim et bien sur des intéréssés Jacques Froissart, mrboo et Mathilde.

L'histoire est passionnante car une société spécialisée dans la web réputation qui crée autour d'elle un buzz négatif dans la blogosphère est plutôt surprenant.

Si la stratégie à long terme est de montrer que toute web réputation peut être modifiée, ou en tout cas gérée nous pourrons donc bientôt apprécier leur travail....

voici quelques indicateurs d'évaluation de leur travail:

  • plus de mentions de cette histoire dans google, ou au moins pas dans les 20 premiers resultats (c'est pas gagné)
  • que leur site soit au moins référencé dans google avec la requête "webreputation" (toutattaché)
  • que leur site soit placé avant les posts du nouvel obs, de palpitt, de zdnet et O1net, pour les requetes google web reputation


Voila 3 objectifs qui pourront tester le travail de ce cabinet.

Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés, dit-on....

jeudi, décembre 13 2007

reputation doctor: le top ten 2007 de mike paul

le top ten des crisis reputations 2007 de Mike Paul vient de sortir. Alors que l'année 2006 était marquée par le sport (avec Zidane- coup de boule- et Floyd landis -tour de france-), le top ten 2007 présente 2 personnalités qui ont vu leur réputation flancher: 7eme position paris Hilton (pour son séjour en prison), 5eme position Britney Spears (pour sa vie de béboires, en gros). Des stars dans ce classement? le show bizz ne devrait il pas faire l'objet d'un classement à part? Apparrement, non. Et ca me fait bien marrer, aux US, britney et paris sont bien des problemes nationaux.

A noter que cette année la France n'est pas représentée dans son classement. Se serait on bien conduit en 2007?

mardi, décembre 11 2007

veille d'op'> comm> et réputation

Comme je l'ai déjà suggéré (la), la veille d'opinion est souvent au service des actions de comm', car elle détecte les tendances on line. Et ces actions de comm', que font elles? elles flechissent sur l'opinion, donc sur la réputation...
c'est beau et c'est sur karmaweb, (c'est vieux (2006), mais c 'est juste !)

Your reputation is my story about you. You can’t own this by definition; as soon as you own it, it’s no longer my story about you; it instantly becomes an autobiography instead of a reputation.


jeudi, novembre 15 2007

pas de résumé....

et non désolée je ne ferai pas de résumé du bouquin de didier Heiderich sur internet et la comm de crise comme prévu ici...bah non , en fait j'étais contente de le lire, mais honnetement les 100 premieres pages étaient superficielles et ne m'ont rien appris (sur 160 pages, de mémoire). donc bon.... pas de quoi tourloupiner mes cheveux. Mais je me dis que c'est bien de l'avoir lu quand meme... :-) le mieux de didier c 'est quand meme son mag de la comm sensible

samedi, août 25 2007

veille d'op': entre doc, veille et IE

En documentation, la collecte est exhaustive et rétroactive. l'information délivrée est une étude/un état de l'art du sujet. en veille, la collecte peut etre exhaustive, mais la diffusion des infos se porte d'avantage sur le caractère utile de l'information. L'information délivrée comporte les faits marquants/les faites utiles à la prise de descision. en IE, la collecte n 'est surtout pas exhaustive et concerne le caractère critique de l'information. Elle favorise également la prise de descision.

Le traitement et la diffusion des informations sont des problématques inhérentes aux disciplines que sont la documentation, la veille et l'Intelligence Economique. Il est intéressant de savoir évaluer les besoins des clients dans ces disciplines, pour faire évoluer les méthodes propres à chacune. Alors, comment savoir quelle discipline se rapproche le plus de vos méthodes/ de vos besoins?

Et pour la veille d'opinion? La veille d'opinion n'échappe pas à ces trois critères disciplinaires.

En documentation, l'information correspond au besoin "tout savoir" sur un sujet (aussi précis soit il). L'étude rend compte de chaque élément récolté (par des pourcentages, des documents/URL de référence...). L'analyse ou la synthèse de cette étude n'oublie aucun détail ni aucune tendance (meme si elle doit être décryptée, toutes les infos sont là et peuvent être descellées). Sans oublier que la documentation revêt un caractère iteratif: le commanditaire de l'étude revient, demande des détails, précise sa recherche etc....
Ex: connaitre ce que racontent les bloggers-cuisiniers.

En veille, l'information est utile. Elle est sélectionnée, choisie (et favorise toujours la prise de descision, vous l'aurez deviner!). Un rapport de veille comporte toutes les informations utiles au commanditaire, et donc ne rend pas compte des informations mineures/inutiles. Ce qui ne l'empeche pas d'être fine. (commanditaires: n'ayez pas peur! nous sommes des professionnels et savons évaluer l'importance et la pertinence d'une info). La veille d'opinion a ce coté 2.0 qui necessite une clarification sur cette pertinence des infos: une info isolée ou un buzz peuvent avoir la meme importance.
Ex: connnaitre chaque semaine/chaque mois les tendances culinaires sur les blogs de cuisine.

En Intelligence économique, l'information délivrée est critique. Positive ou négative, l'information est de plus haute importance! La diffusion de l'information est rapide car elle est un élément que le commanditaire doit savoir. L'information critique est susceptible de générer un retournement de situation, une mauvaise image, un scandale. En opinions, l'ie correspond d'avantage à une prestation d'anticipation des crises par son caractère critique. L'information transmise peut etre une simple posts, un titre, une expression, un logo détourné.
Ex: connaitre les posts qui utilisent et critiquent ma marque de chocolat à cuire.

autres exemples pour une marque de casserolles:

doc: Faites moi connaitre tous les posts qui utilisent ma marque de casseroles (par semaine ou par mois)
veille: que dit-on sur ma marque de casseroles? (par semaine ou par mois)
ie: dites moi quand ma marque de casseroles est ciritquée (en positif ou négatif)

conclu:sachez ce que vous voulez! les trois disciplines, comme j'espère l'avoir démontré, n'ont pas la même valeur informationnelle. Elle adoptent des méthodes différentes. L'analyse des besoins en information est indispensable pour une prestation au plus près de vos préoccupations et pour des prestations de qualité.

Que pensez vous de cette étude disciplinaire appliquée à la veille d'opinion? A mon avis, ce sujet doit etre approfondi car la veille d'opinion peut faire appel à de multiples prestations et qu'il est important pour les commanditaires de les connaitre (vu que comme en restauration, le client est roi!) Vos questiosn et vos suggestions sont les bienvenues

Schéma synthétique

jeudi, août 23 2007

veille d'opinion et "consumer-made"

Je recommande vivement cet article sur le consumer made . Il est excellent: il apporte des exemples concret de ce que les consommateurs peuvent apporter aux entreprises.
Des concours d'idées aux améliorations de produits, l'article démontre via le "Cerveau Global", qu'une initiative "consumers" peut etre plus productive qu'1 an de recherche du département R&D. Je pense que cette notion se rapproche du pinko marketing.. ou les entreprises s'inspirent des modèles des consmmateurs pour mieux cibler et communiquer auprès de leur public.
Ces pratiques sont volontaires, elles utilisent des méthodes pour approcher leurs consommateurs dans le but de communiquer au plus proche d'eux et au plus près de leurs préoccupations. Il y a surement d'autres termes pour illustrer ces pratiques ascendantes "consommateurs-entreprises" (d'ou le terme de "consom'acteur') et une veille sociétale ou d'opinion peut (doit?) être le point de départ de ces initiatives.

La veille d'opinion ne doit pas se contenter de regarder, scruter, fouiller. On tire de cette veille des connaissances, qui deviennent sagesses. En effet, je ne pense pas que la veille d'opinion soit une fin en soi. Tout d'abord parce que comme toute veille, l'étude doit favoriser la prise de descision. Il ne faut pas se tromper: on est très tenté de surveiller, juste pour savoir. Et en général, on sait, on connait et on est content.
Mais il serait trop dommage de ne pas utiliser ces connaissances, de ne pas les considérer comme un point de départ d'un action. Et le consumer-made est une action qui semble en découler. Pour aller un peu plus loin, je dirai que la veille d'opinion doit pouvoir engager des initiatives de ce type. La prise en compte d'avis et d'idées semble maintenant indispensable pour une communication stratégique et pour l'image de l'entreprise... avec ou sans la participation active de consommateurs.
Pourrait on alors dire que la veille d' opinion réagit et que le consumer-made pro-agit?

lundi, juillet 30 2007

Focus sur la veille de crise d'opinion: "parce qu'anticiper, c'est déjà réagir"

Etablir une veille d'opinion, c'est avant tout savoir quel est l'objectif de la veille: connaitre votre réputation on line, detecter d'éventuelles crises d'opinion, connaitre les sujets qui interessent vos internautes ou bien meme mesurer un buzz. Chacune de ces veilles exigent des ressources et des méthodes spécifiques. Petite synthèse aujourd'hui sur la veille comme outil anticipateur d'une crise, ce que j'appelle "crise d'image", mais peut etre avez vous un terme plus adapté (ou peut être faut il que je le créé?)

objectif: anticiper une crise d'opinion.

exigence: de la rigueur!

Il est indispensable pour une entreprise de veiller aux posts des bloggeurs. En effet, un billet relatant une mésaventure peut provoquer une indignation de la communauté. Gare aux problèmes techniques, aux discriminations, aux indigestions! Comme évoqué ici ,le bouche à oreille fonctionne à merveille lorsqu'il s'agit de mauvaises nouvelles (et on a tous choisi un operateur ou une purée en fonction des vécus de notre entourage). Il faut donc veiller activement pour trouver les informations qui nuisent à votre société. Les grandes sociétés en général sont les plus touchées. On pense bien sur aux opérateurs internet, mais aussi aux banques, aux transports, à l'administration (le secteur publique n'est pas épargné), "et al".

Comment? en reperant les influenceurs ... de votre corps de métier bien sur, mais aussi en surveillant tous les influenceurs (autant que possible!). Car en effet, l'auteur du blog de cuisine peut évoquer sa mésaventure avec son opérateur, avec la SNCF, avec les grèves, ou les manifestations qui lui ont "gachés sa journée". Dans ces cas là, la virulence est de mise. Le blog permet à tous de poster son "coup dur" du moment. Il faut donc être très vigilants au delà de son secteur d'activité.
Mais vouloir surveiller tous les blogs est une utopie. Il est donc indispensable à mon avis de surveiller régulièrement les moteurs de recherche pour anticiper une éventuelle remontée d'information. Pour surveiller les blogs dits "influents", vous pouvez vous aider des multiples classements de bloggeurs, comme ceux de Technorati, Wikio ou Criteo.

Attention! Une crise n'est pas forcémment un buzz. En effet, l'interet des influenceurs, c'est l'audience (au sens large car ce concept se discute) qu'ils génèrent. L'information peut ne pas etre reprise par d'autres blogs, mais des millers de personnes peuvent l'avoir lu. L'essentiel n'est donc pas de savoir ce que les personnes écrivent ou reprennent, mais bien ce qu'elles lisent. Un blog personnel avec peu d'audience a peu de chance de se faire entendre comparé à un blog influent. Ou plutot, le blog influent a plus de chance de se faire entendre qu'un blog non-influent. Un seul post avec 150 commentaires peut avoir plus de poid qu'un buzz...

Quels outils?à vous de voir, selon les compétences, le budget, le périmètre de veille, le service du rattachement de la veille...à l'image du web 2.0, il est difficile de généraliser un tel sujet.

Ne négligez aucune source! les blogs bien sur, mais aussi les wikis, les espaces collaboratifs et publics, les portails d'expressions citoyennes....
Ne négligez aucun format! les vidéos, les podcasts audios, les dessins (animés ou non) . Il serait en effet dommage de mettre en place un tel dispositif et qu'un "moustique" vous échappe...et vous pique ("un webopic"?)

D'un point de vue traitement de l'info, la pro activité et la rapidité de transmission sont les maitres-mots. Ces deux capacités feront apparaitre la performance de votre service de communication ou de relations publiques.


Si ce billet vous plait, vous pouvez me laisser un commentaire. Je souhaite donner des pistes de refléxions et de conseils techniques pour ces types de veilles, et réfléchi déjà au prochain billet (sur la réputation on line, sur la veille concurrentielle à travers le web 2? qu 'en pensez vous?)

mercredi, juillet 11 2007

typologies de buzz

Ce qui me plait dans la veille d'opinion et le buzz marketing, c'est l'analyse de buzz (et des rumeurs bien sur)... qui a lancé cette info? qui la reprend? quelle est le chemin de vie d'un buzz? pourquoi se répand il et comment? par qui passe-t-il? forcement par des influenceurs? qui verifie la source de la source avant de divulger l'information? Dans ce billet, j'expose les 3 sortes de buzz auxquelles j'ai été confrontée, et qui m'ont passionnées...

Lire la suite...

mardi, juillet 3 2007

Bibliographie sur les rumeurs

un cours sur la rumeurs en Master 2 de l'ISTIA par Mr Gailraud m'a passionné et j'ai eu envie de spécialiser mon désir de veille d'opinion et d'image de marque en ce sens. Ici une bibliographie et webographie sur ce thème. (A compléter)

Lire la suite...

lundi, juillet 2 2007

site du mois pour cybercrise.info: pascal Froissart

vu sur cybercrise.info, le site du mois est celui de Pascal Froissart , spécialiste de la rumeur et de la rumorologie. En même temps, le site n'indique pas sa maj, donc on ne sait pas de quel mois ils parlent. (si vous avez des indics, dites le moi!). Donc cette page web sur les parutions de Pascal Froissart est tres bien faite, avec notamment les liens des livres blancs ou articles qu'il a écrit sur la rumeur.

dossiers JDN : rumeurs et marketing viral.

petit dossier sur la rumeur, par JDN (mai 2007), ici à lire notamment le paragraphe qui parle spécifiquement de la veille sur les blogs et espaces de discussion "étouffer la rumeur dans l'oeuf"
Une rumeur naît d'un commentaire, d'une photo ou d'une vidéo publiés sur un blog, dans un forum de discussion, dans un e-mail ou un sms ensuite transférés à d'autres personnes. Petit à petit se crée un véritable buzz. L'information n'est pas forcément vérifiée ni vérifiable, mais comporte des éléments crédibles. Enfin, les journalistes, à l'affût des scoops et nouvelles tendances, risquent de la propager rapidement. C'est pourquoi il faut, sans attendre, traquer les informations potentiellemment sources de rumeurs.

L'autre dossier interessant "la fievre du marketing viral" (juin 2007), ici:
Equivalent sur la Toile du bouche-à-oreille, le viral transforme l'internaute en vecteur de promotion et confère un pouvoir de diffusion au message sans commune mesure. Il n'en fallait pas plus pour que les marques s'entichent du phénomène.'' ''

page 2 de 2 -