Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi, novembre 20 2008

appel d'offre veille d'opinion: mon avis et séléction n°2

J'ai écris ce billet d'une traite ou presque, alors chers lecteurs, excusez moi d'avance si les idées ou les arguments ne vous paraissent pas très bien classés...! Il y a des billets comme ça, qui commencent par un lien et qui finissent 30 minutes 1 heure plus tard par un long billet détaillé! Pour ceux qui ne veulent pas tout lire, la conclusion en trois points est en bas. :-)

Suite de ma séléction des articles à propos de l'appel d'offres du ministère de l'éducation nationale.

Avant tout, parce que je trouve que c 'est + sympa et que c'est un bon reportage, le podcast de france info de ce matin (le plus de france info) ! j'ai trouvé que les interventions étaient très justes. (intervention de Tendances Institut, de Cybion etc...)

En fait, je reste un peu perplexe, parce que tous les ministères et toutes les institutions ont recours à ce type de veille (et s'ils ne le font pas ils devraient ...!).
En réalité je me demande bien pourquoi les personnes qui prennent la parole en ligne, ne sont elles pas "contentes" qu'on les lise et qu'on les écoute.... n'est ce pas le but premier lorsqu'on prend la parole? Si la plus haute instance de la république écoute ceux, qui par le biais du web ont besoin et ont envie de s'exprimer, je trouve que c'est plutôt positif, il faut en profiter justement pour faire passer ses idées!!

Logo-du-Ministere-de-l-education-Nationale2.jpg

Les internautes, impliqués de près ou de loin dans l'éducation nationale, vous êtes écoutés! Donnez votre avis sans compter! faites de manifs en ligne contre telle ou telle réforme! vous avez du poids! et non des moindres. Il ne faut pas sous-estimer le poids des communautés en ligne. C'est ce que fait, à mon avis, le ministère..il écoute, alors profitons en pour faire valoir nos idées.

Si j'émets mon avis sur ce blog, c 'est bien parce que la veille est mon métier et donc je connais un peu les pratiques de veilles. Je pense que ce buzz (plutôt très négatif) est dû à la méconnaissance du métier,et surtout du mot "veille". la veille, ce n'est pas le contrôle ni le renseignement.

L'objectif de la veille n'est certainement pas de contrôler, mais de connaître. Il faut bien comprendre que ce n'est pas le boulot de la veille que d'entreprendre des initiatives d'intimidation, de suppressions, de menaces! Et ce n'est pas du tout dans l'intérêt du ministère que d'essayer d'influencer ou de menacer tel ou tel blogueur, parce que si une telle action est entreprise, le retour contre lui en sera d'autant plus cruel, le blogueur pourra de toute façon dénoncer cette pratique, et générer un buzz qui lui pour le coup sera hautement négatif (et aura raison de l'être!).
La communication qui peut résulter de la veille en ligne doit se faire dans la transparence (règle n°1), le web est bien trop dangereux pour les entreprises pour qu'elles oublient que sur le web, les internautes sont sans pitié et que les conséquences sont désastreuses.

Avant de finir ce paragraphe, je voudrai bien spécifier que je suis contre le contrôle des libertés et attachée bien sur aux libertés d'expressions. mais qu'est ce que la liberté d'expression si ce n'est d'être entendue par les personnes concernées?


A propos du prix, 220 000 euros l'année, et bien je trouve que ce n'est pas cher payé. Effectivement, on peut s'insurger qu'une telle somme soit dépensée par le public, pour le privé...mais que voulez vous, ils ne savent pas faire. ils ne savent pas écouter les citoyens en ligne (dans la rue non plus, d'ailleurs, en pleine semaine sociale). là j'en reviens à mon premier paragraphe, si on écrit c est bien pour être écouté, encore + par son supérieur hiérarchique. mais voila, comme ils ne savent pas faire ils font appel à une société privée. (Il y a néanmoins beaucoup de domaine ou l'état fait appel à des sociétés privées!!!! et heureusement quelque part).

Pour revenir au prix de la prestation, étant donnée le nombre de données à collecter, les blogs, les forums, les groupes facebook, les sites de collectif de chercheurs, les pétitions en ligne, les twitter, les avis de profs, les journalistes en ligne, les commentaires de toutes ces sources qui accueillent et émettent des articles.....c 'est énooorme!
La collecte est énorme. le traitement des infos également (Sélection, Organisation, synthèse, mise en forme, output..... ).
L'avantage qu'aura le nouveau prestataire , au moins, c est que le ministère a très bien défini objectifs de la veille d'opinion. c'est normal puisque cela fait deux ans qu'ils mènent cette veille. Ils doivent maintenant bien connaitre les territoires d'expressions, les sources d'informations, les formats de synthèse...

Voila, en trois points, les éléments saillants selon moi sur cette veille d'opinion:

  • un manque de visibilité du métier de veille (la veille n'est pas le contrôle ni le renseignement)
  • une opportunité d'être écouté (avant on était écouté, seulement on ne le savait pas, maintenant nous le savons donc profitons-en)
  • un appel d'offre bien défini, mais pas très très cher.



Quelques articles de blogs intéressants sur cette question:
- le billet d'Ecran
- Article du collectif La science au 21ème siècle
- Billet du blog "le quotidien d'enseignants"
- Billet de push
- le billet de backchich
- le billet de menilmontant mais oui madame

jeudi, octobre 9 2008

e-répoutassionne

Bonjour,

si vous voulez vous former à l'e- reputation, la webréputation, la réputation en ligne, la réputation sur internet, ou bien à l'identité numérique, c'est le moment!

Sur le web, il y a des phases comme en ce moment ou fleurissent les dossiers, les émissions, les conférences, les conférences et les autres conférences. Ces prochains jours en effet, pas moins de 3 conférences nous sont proposées ...sur un même sujet, la répoutassionne.
Alors comment aborder "la chose"?
ces conférences valent-elles la même chose? A quels publics s'adressent-elles? comment abordent-elles le sujet? quels outils vont être présentés ? (ça on peut facilement deviner), mais donc faut-il choisir sa conférence? mais comment la choisir? Devons-nous aller à toutes les conférences? ...et la grande question est : N'allons-nous pas être gavés ?


Edit au 13/10/2008 : encore un : caddiereputation;)

mardi, juin 10 2008

iexpo mon non-rapport

alors la vraiment je m'épate de contradiction! Je SAIS qu'il faut faire les rapports le jour meme ou le lendemain...mais j'ai pas eu le temps, alors pas de rapport (c'est nul et je m'en veux et je suis désolée pour mes lecteurs)
Heureusement qu'il y a des vrais pros dans la place!
En tant que "fausse pro", je me dois de faire un compte rendu, mais relayer ce que les autres font très bine n'est aps de mon gout, alors j'ai choisi donc de décrire un coté qui a retenu mon attention sur trois cotés du salon, au fil de la plume, sans trop trop y réflechir (parce qu'il faut bien le faire ce compte rendu !):

  • à propos de ma visite du salon: développement de l'axe "outil de veille d'opinion"
  • à propos du stand spintank: développement d'une rencontre
  • à propos des conférence: développement d'une question


sur le salon
Un des choses qui m'a le + marqué est la disposition des éditeurs de veille et d'analyse d'image en ligne. tous les trois étaient sur de grands stands ouverts sur l'extérieur, beaucoup de people, tous au meme endroit, si bien que seuls quelques pas suffisaient pour comparer les outils. Guerre économique surement. petite revue de mes passages de ces stands:

En gros, le mercredi, il m'était impossible d'approcher un des éditeurs. C'était la ruée sur ces stand, un succès incroyable (même si en fait j ai pas vraiment de points de comparaisons)! bref, tout le monde voulait tester et connaitre ces logiciels. c'était la foule des grands jours! j'ai l'impression que tout le monde voulait sa petite démo, et les gens était à 3 ou quatre par ordinateurs (avec des besoins et des questions différentes) mais il fallait satisfaire toutes les demandes. résultat: le jeudi, plus personne. c'est à ce moment que je me suis le + renseigner... (quoi? je vais pas faire la queue comme un mouton simple visiteur quand même :-)

Chez Digimind, ils étaient tous habillés en noir avec un polo "digimind", très "team", très "corporate", très "am-a-marocain". quand on arrive on se fait biper (ça évite l'échange de carte de visites après tout, on est dans un salon techno)! non je n'ai pas trop apprécié de me faire "biper", aussi utile que ce soit...
j'ai récupéré le livre blanc (le fameux) et assisté à une petite démo de la D7.
Ils avaient comme déco des bocaux avec de jolies pierres inside, très design, à coté d'un bocal de coupons réponses. Alors forcément quand un visiteur est passé (asiatique de mémoire) et a demandé s'il pouvait prendre une jolie pierre, et bien j'ai trouvé ça très sympa, et je me dis que le commercial aurait pu lui dire oui..;-) c 'est rien et ça fait tellement plaisir.

Chez AMI,, j'ai été accueillie par une hôtesse très sympa. elle ne pouvait répondre à mes questions "je suis simplement hôtesse", m'a-t-elle dit. On a rit (je venais de déballer tout un tas d'interrogations). Elle a rempli une fiche et agrafé ma carte de visite sur celle ci (beaucoup plus sympa que le bip à mon gout). Tous les commerciaux étaient pris et donc j'y suis retournée le lendemain, et j'ai trouvé pas mal de réponses à mes questions. je retiens de ce stand qu'AMI "aime les arbres", moi aussi, mais j'ai quand même pris la fiche descriptive.

Enfin chez Spotter, le stand était aussi envahi le premier jour, et j'ai donc réservé mes questions pour le lendemain. j'ai pu discuté avec un "analyste" (un développeur de leur solution quoi) et il a donc pu répondre à toutes mes questions techniques, ce qui n'était pas le cas chez les autres (discussions avec des commerciaux essentiellement). je suis allée visiter le stand de pikko et vu une démo de leur technologie Arak qui est vraiment top ("moins de camemberts, + d'interactivité!" est un slogan qui me plait bien.

Voila ces technologies en plein essor ont encore de beaux jours devant elles. j'ai vraiment apprécié me mettre à jour sur ces technologies.

sur le stand 1G2b de Spintank:
Le stand nous a permis de nouer des liens et de connaitre des personnes, comment dire, improbables :-). plus sérieusement, des partenaires en KM mais aussi en Veille, des éditeurs de moteurs de recherche... nous avons rapporté une enveloppe de carte de visites qu'il nous reste à trier.
l'annonce du lancement de Spintank, the website le 28 nous a donc obligé à le sortir et en meme temps spintank a pu fêté ses deux ans avec un site quand meme!!(merci jordan qui y a passé qques heures quand meme)!
Vous remarquerez sur le site les deux schémas que nous avions imprimé sur le stand de l'i-expo: la roue de nos métiers et les trois web, qui ont été souvent les points de départ de discussions passionnantes.





le stand 1G2b m'a aussi permit de rencontrer des personnes fortes intéressantes, comme cette dame qui travaille dans un cabinet de conseil en innovation...selon la méthode Triz alors bien sur je sors un"crublo??" et bang! bien sur que tous les triz'man se connaissent ! j'ai pu donc faire un petit flashback dans mes cours de triz (ils en sont apparemment que deux cabinets en france à proposer du triz (ce qui ne m'étonne guère), mais tous connaissent crubeul évidemment.
Nous avons parlé innovation. Elle disait que l'analyse sémantique faisait tout un show aujourd'hui alors que dans les industries innovantes, l'intelligence artificielle est déjà une démarche mise en place dans les 90's; en gros on ré-inventait la roue, avec + d'enthousiasme. Et j'étais très d'accord avec elle.
j'ai pu rencontrer aussi des personnes de RTGI (devenu linkfluence), xwiki, keywatch, KB, ixxo etc...


Sur les conférences
J'ai participé à la conférence "de l'image de marque à l'eréputation".
pour ceux qui sont dans le métier, je dirai que ces conférences n'apportent pas grand chose si ce n'est des exemples de veille image. Finalement donc je n'ai participé qu'à une seule conférence (!!) et je ne pense pas que si je fais un compte rendu de mes notes ça ait du sens...
la conférence était cependant très sympathique. je regrette juste de ne pas avoir pris la parole pour répondre à une question de Monsieur Thales, qui n'avait pas trouvé d'opinion de consommateurs à propos des "stylos électroniques à reconnaissance d'écriture" (ou qque chose comme ça). Son service avait essayé de trouver des avis sur cette technologie, mais n'avait trouvé que des relais de communiqués de presse. Ces avis là, sont souvent sur les forums et non sur les blogs. Car ces sujets sont + explorés par une communauté très restreinte, passionnée, qui se reconnait via des outils de dialogue et non des outils d"annonce" (si on peut appeler les blogs comme tels). et non , les forums ne sont pas morts! surtout pour ces problématiques. Alors je crois à la serendipité et peut être que le monsieur de Thales se reconnaitra (???)


voila grossomodo un salon riche en rencontre et en découverte, un bon moment pour Spintank, et plein de nouveaux projets en boîte!

jeudi, avril 10 2008

petites infos

deux méthodologies de mise en place de veille: une de KB et une tiré du bouquin Web campagne

  • la première c'est celle de KB, qui est téléchargeable ici sur le site de l'éditeur avec la participation d'actulligence. Ce livre est un doc indispensable pour la mise en place d'un stratégie de veille. Les principaux et indispensables points y sont tous abordés: les enjeux, l'analyse préalable et l'organisation de la veille. A mettre entre toutes les mains des veilleurs qui doivent mettre en place ou même simplement optimiser les démarches de veille au sien des organisations! les blogs et forums ne sont pas oubliés. In-dis-pen-sable!.
  • la seconde est tiré d'un bouquin sur la webcampagne (sous la direction de Philippe Bluteau, édition Weka). le chapitre dédié à la veille on line est centré sur les techniques et les sources de veille indispensables pour comprendre et situer les enjeux de la veille d'opinion. Le chapitre expose les types de sites à surveiller, il peut faire office de petit guide de mise en place d'une veille d'opinion. Indispensable également!

deux évènements

  • le lancement de la plateforme de veille d'opinion AMI Opinion Tracker. J'y étais. Je partage tout à fait l'avis d'Aref sur la présentation. L'ensemble était assez bien mené, même si j'ai regretté le peu de précision sur l'outil en lui même (paramétrage, suivi des sources).En revanche les analyses statistiques et sémantiques semblent tout à fait intéressantes et je trouve que la création de l'AMI Rank est une super idée.

mercredi, mars 26 2008

veille d'opinion: set up! pour l'Elysée ou pour les autres...

Et oui ce n'est plus un scoop (si ce blog délivrait des scoops ça se saurait), l'Élysée s'est doté d'un veilleur chargé de surveiller la toile, môsieur NP (petit buzz buzz buzz).la plupart des bloggeurs ont déjà traité cette info...mais finalement peu du point de vue professionnel de la veille. Je vous invite à lire le billet de versac, grand professionnel de la veille d'opinion ;-) qui explique très bien les enjeux d'une telle veille sur la toile.

Alors comme ça en vrac, quelques curiosités de veilleur d'opinion sur la mise en place d'un projet comme celui ci :

Quel logiciel?

  • un classique de surveillance: KB Crawl- Digimind- Datops consommateurs- Opinion Tracker?
  • un classique de tendances: RTGI- wasalive-swammer....
  • un outil créé sur mesure? par qui?
  • un outil développé par les services généraux?
  • Bien sur on imagine aisément que les petits outils d'alertes comme pleegs, google Alerts, Trackur et compagnie sont eux aussi utilisés en complément.


Quel prestataire?

  • qui sont les prestataires de l'Elysée sur ce sujet? (si prestatire il y a),
  • peut aider ce service de comm? L'info parait on ne peut plus stratégique....
  • Le service fait il appel à ses services du ministère de l'intérieur? de la défense?
  • Est-il en contact avec les différentes directions de renseignements?
  • Et les services de presse?
  • Capitalisent ils les veilles d'opinion de ces entités?

Quel reporting?

  • un reporting hebdo/mensuel/annuel
  • un reporting d'opinion/ de buzz
  • des indicateurs comparables sur le long terme (4ans)
  • une logique d'alerte en cas de crise bien évidemment!



Quel part au traitement de l'info? On sait que la performance d'une veille se mesure entre autre par le temps passé aux traitement des informations. Et la pertinence du traitement de l'information dépend de la finalité de la veille: analyser? agir + vite? comparer? Les déclarations du post de "tout surveiller" est très subtile carfinalement on ne sait pas à quoi va servir cette veille...!

si stratégie d'exhaustivité des sources: oui, vaste question quand on sait le bruit que génère un tel sujet...

  • collecte 30% du temps, traitement 50%, analyse et reporting 10%
  • ou bien collecte 50%, analyse 40%, reporting 10%

si stratégie de séléction des sources:si la veille se contente de surveiller les influenceurs ou les buzz:

  • collecte 10%, analyse 60%, analyse et reporting 30%



Quel périmètre thématique?

  • E-reputation du président?
  • ...et de sa femme?
  • veille des tendances d'opinion ("cote de popularité on line"?)
  • Sur les sujets d'actualité? les reformes?
  • Sur les relations internationales?
  • etc...

D'autres thèmes pourraient être abordés, comme le périmètre linguistique, le périmètre de compréhension des signaux faibles, la question de la pondération d'une information, de sa visibilité, de son influence, ainsi son "executive"(sa finalité), etc....

toutes ces questions sont partie intégrante de la mise ne place d'un veille d'opinion, du choix du logiciel, au format du reporting. Elles sont autant de paramètres qui aiguisent ma curiosité. La mise en place d'une telle veille est passionnante. J'espère qu'on en saura + dans les semaines, mois et années qui viennent....

lundi, mars 10 2008

marques conversantes: 1er barometre par W&Cie


W&Cie, entreprise spécialisée dans la communication des marques et les conversations en ligne, a présenté le 1er baromètre des marques en conversations grâce à une méthode qui analyse 39 marques de 13 secteurs et leurs stratégies conversantes auprès de leurs consommateurs. En attendant le résultat de leur première étude, le doc est à lire sur le blog de la société: "les règles d'or de la conversation de marque maitrisée". L'étude est reprise sur e-marketing garden qui publie un billet "de la marque interactive à la marque conversante". Il souligne que les entreprises doivent maintenant mettre en place non seulement une stratégie de "présence" sur internet, mais aussi d'"animation"
Dans ces opé de comm: les rôles du modérateur et du veilleur sont donc complémentaires: le premier, surveille, redirige, anime la plateforme, tandis que le second surveille les infos hors de la plateforme
Voir aussi :consumer-made', et Pinko Marketing , notés ici sur un billet ,

dimanche, mars 9 2008

actu: veille et conso

Je vous ai déjà parlé (ici ou la) de la veille d'opinion des consommateurs sur le web. 2 actus de taille : technologique et juridique....

veille et conso 1: Un dispositif plutôt innovant vient d'ouvrir:Avimust.

Une plateforme d'avis-vidéos mise à la disposition des consommateurs afin qu'ils donnent et valorisent leurs avis. Les blogs et les forums ont déjà nettement bénéficié de la vague d'expressions que le web offre à tous. La sortie de avimust, ouvre de nouveaux horizons grâce à l'édition d'avis sur des produits en vidéo. L'initiative est à suivre... Un des principal obstacle à première vue serait le temps de visionnage des vidéos. Doit-on regarder des minutes entières de vidéos pour connaitre un argument positif ou négatif sur un produit? Le texte, contrairement à la vidéo, permet de survoler les avis et de naviguer très facilement grâce à des liens hypertextes, ce qu'il n'est pas encore possible de faire avec la vidéo.

Le service pour l instant donc reste un outil secondaire, en complément d'autres services d'information sur les produits comme les forums et les blogs. Le point positif est l'explication visuelle du fonctionnement des produits. Une assurance pour un potentiel acheteur. Reste à savoir le principal, c 'est à dire la notoriété potentielle du service, son référencement, et sa capacité à intégrer les autres services destinés aux consommateurs.

Veille et conso 2 : les "faux avis " des consommateurs sont hors la loi par une directive européenne

(vu sur webreport): "Que Choisir, insiste dans son numéro sur un article de la loi passé un peu inaperçu, il s'agit de la transposition d'une directive européenne qui interdit les "faux témoignages, les faux avis", notamment ceux émis par les entreprises pour glorifier leurs services et leurs produits. Ils sont donc considérés par la loi comme des pratiques commerciales déloyales."

Eh oui sinon c 'est trop facile! Ci dessous quelques secteurs que la directive concerne directement:
- la veille d'opinion: plus de transparence dans les avis rendra-t-elle une veille et une analyse plus justes de l'état de l'opinion? La grande question "Faut il se placer en tant que consommateurs lambda ou enqueter pour connaitre les vrais leit-motiv des internautes?" trouve dans cette directive des réponses (tiens une bonne idée de billet)
- l'IE: les professionnels de l'intelligence économique: la guerre de l'information via les plateforme de consommateurs est bien plus restrictive. Les professionnels pratiquant ces actions offensives vont devoir revoir leurs copies...
- Le marketing et l'image de marque: les avis seront normalement tous véridiques....l'image des marques en sera renforcée
- Les plateformes d'échanges d'avis des consommateurs: les éditeurs sont ils tenus de délivrer des informations sur les pratiques dont ils peuvent avoir connaissance?
- Les consommateurs eux-mêmes (quand même): leur pouvoir leur est rendu.... :-)

autre infos :

Réseaux et vidéos: l'explication en french de seesmic sur le blog de thomas clément: une plateforme mixant vidéo et réseau social,à l'image de ces nouveaux services exploitant les technologies vidéos.
Information et veille: autre info plutot professionnelle, un livre blanc sur la qualité des données dans l'organisation disponible pour l'instant je ne l ai que parcouru, mais il m'a l 'air très bien.
information et blogs le journal du blog, lancé début 2008, est vite devenu une nouvelle référence à netvibser!

lundi, mars 3 2008

veille vrac fevrier

je n'ai pas retenu beaucoup d'infos ce mois ci à propos de la veille d'opinion on line ....Voici grosso modo les trois que j'ai retenu

un nouveau blog sur la veille d'opinion, opinionwatch, par un salarié de l'agence Boléro. (s'ajoute à mon onglet netvibes) le "squattage" de nicolas bordas sur le blogie, et l'épisode de la webrep.

vous en voyez d'autres?