Depuis quelques temps j'observe que les collectivités territoriales cherchent à mettre en place des stratégies de communications qui englobent de plus en plus le web social.

kamablog_veille_collectivites_territoriales_ville.JPGCette volonté d'insertion dans le web social se traduit par la mise en place de stratégies de communication 2.0:

Ces avis de marchés témoignent de la volonté des collectivités de faire participer et d'écouter les internautes. L'objectif est de "chouchouter" ses administrés. La veille d'opinion appliquée aux collectivités revêt des singularités spécifiques et surtout locales. Voici donc quelques enjeux de veille sur le web social pour les collectivités.


Le web social ou la "foule connectée"

kamablog_veille_collectivites_territoriales_foule_connectee.JPG Les politiques de collectivités sont au cœur des préoccupations des administrés : leurs compétences, leurs actions, leurs priorités touchent directement la vie quotidienne des administrés. le web social est un espace moteur d’attention, d’alerte, d’échange. La foule connectée met à l’agenda, corrige, impose des angles, se mobilise, rend compte autrement… Et forme ainsi une opinion publique connectée.


Des thématiques proches des citoyens

kamablog_veille_collectivites_territoriales_thematiques_citoyens.JPGLes projets des collectivités, en terme d'actualité, de politique, d'urbanisme et plus globalement de vie locale sont présentés, traités et commentés sur le Web social.

Il est néanmoins important de noter que toutes les thématiques ne sont pas traitées avec la même ampleur. Les thématiques de la vie quotidienne (transport, commerce) sont davantage discutées que les thématiques de stratégie et de positionnement de la ville (Ville européenne, labels, jumelage ou "ville fleurie").

Des thématiques émanant des collectivités … et des internautes

kamablog_veille_collectivites_territoriales_accord_desaccord.JPGLes projets locaux proposées par les collectivités amènent les internautes à réagir en ligne: ils expriment leurs accords, leurs désaccords avec telle ou telle initiative Mais les événements peuvent également être organisés par les internautes, comme les fameux apéritifs Facebook. L’actualité des collectivités est maintenant également forgée par les citoyens qui s’expriment, s’organisent et se mobilisent en ligne.


Des actions en ligne transposées dans la vie publique

kamablog_veille_collectivites_territoriales_mobilisation.JPGLes mobilisations en ligne peuvent rapidement être transposées hors ligne, comme les actions du réseau Education Sans Frontières, qui mobilise les citoyens à la fois en ligne et hors ligne. Pour les collectivités, les mobilisations peuvent également venir de riverains mécontents, qui peuvent s’organiser en ligne, via des pétitions, des blogs ou des forums de discussions, et ainsi se retrouver concrètement pour manifester ou déposer une pétition. C’est une tendance lourde qu’il convient de prendre en compte.

Des sujets sensibles ou polémiques spécifiques pour les collectivités

kamablog_veille_collectivites_territoriales_porte_voix.JPGSi ce web social est un terreau extraordinaire de formation de l’opinion, c’est également le point de départ possible de buzz négatifs et de retournements, voire de crispation de cette opinion publique. En effet, les internautes ont le pouvoir de mobiliser leurs pairs par des moyens en ligne (vidéo virale, pétition, groupe Facebook) : ils ont à portée de main un porte-voix pour exposer leurs préoccupations et faire entendre leurs revendications. La réputation des collectivités se forge dès lors que leurs compétences et initiatives (urbanisme, logements, culture…) sont discutées en ligne.



Une activité nécessaire pour l'écoute et la gestion des préoccupations des citoyens:

kamablog_veille_collectivites_territoriales_ecouter.JPG

  • suivre les préoccupations des internautes sur tel ou tel thème (construction d'un centre commercial, mise en place de bornes wifi....)
  • comprendre les dynamiques d’opinion sur le web social: quelles sont les communautés qui se le plus impliquées dans le débat?
  • anticiper la diffusion d’informations sensibles : dans quelle mesure cette pétition peut-elle faire du bruit? comment répondre au plus vite et au plus vrai aux revendications des citoyens?



Voir aussi (il y a très longtemps) mon billet veille et intelligence territoriale