Un billet à la gloire du terrain .... une idée qui me tient à cœur depuis longtemps

Je voudrais souligner, dans ce billet, l'importance du terrain dans les métiers d'intelligence économique et de veille. La pratique du terrain est selon moi un élément indispensable pour mener à bien un projet de veille. Le billet de F. Martinet "Intelligence économique et veille : avenir et devenir" peut être très éclairant à ce sujet. Il m'a donné envie de partager un petit peu mon expérience et mon point de vue sur les pratiques de la veille.

Je pense que pour exercer ce métier, il faut avant tout comprendre la matière que l'on veut exploiter, comprendre les objectifs à atteindre... et "s'y coller", mettre les mains dans le cambouis, comme on dit. (ca doit être la même chose pour tous les métiers, j'en conviens, mais il me semble que dans les domaines de Veille et IE, nous avons beaucoup de "parleurs" et peu de praticiens. Ou bien, nous entendons beaucoup plus les parleurs et peu les praticiens). De plus, dans ce domaine en pleine explosion il est quelques fois utile de rappeler que la connaissance et l'expertise, par le terrain, est indispensable à la réussite de tout projet de veille.

Déjà, je dois préciser que pour moi le terrain, c'est l'ensemble des taches qui consiste à chercher, cliquer, approfondir, tester, copier et coller, planter - et redémarrer- , produire, trouver, formuler, analyser ... et c'est à mon sens indispensable de pratiquer les méthodes de recherches et d'analyses pour bien comprendre les enjeux des stratégies de veille.

Voici 3 petits points qui illustreront je l'espère l'importance de l'expert terrain dans la mise en place de stratégies de veille et IE:


Pour une veille intelligente


cible.JPG En pratiquant le terrains, les réflexions s'imposent d'elles-mêmes, les solutions se mettent en place, les stratégies se décident. Nous devons faire des choix, que nous savons expliquer et justifier. Sur le marché de la veille de réputation, de nombreux acteurs défendent des choix, il n'y a qu'à regarder le nombre d'acteurs qui propose un indice d'influence des sources - chacun pouvant les expliquer et les défendre. La connaissance du terrain permet de guider les décisions stratégiques pour la veille en ligne. Ainsi, je suis en mesure de dire pourquoi tel ou tel indice est pertinent - ou pas- et pourquoi tel ou tel indice peut convenir à tel ou telle marque.

Pour un choix d'outil pertinent


tools.JPG Parce qu'on embobine pas un veilleur qui a de la bouteille ! On ne lui vend pas un outil "magique" qui va faire le travail à sa place. Si l'outil dans lequel vous avez investit vous déçoit, c'est que personne n'a été là pour vous guider dans les fonctionnalités essentielles de votre veille (entre nous, tous les outils sont décevants mais il y a bien quelques fonctionnalité essentielles et primaires qui, de temps à autres, conviennent). Si vos fonctions essentielles de veille ne sont pas remplies, il n'y a pas de valeur ajoutée dans l'outil, et cela, il n'y a que celui qui va manier la machine qui saura évaluer la faisabilité de la chose. Pour les tester régulièrement, je connais les avantages et inconvénients, forces et faiblesses des outils, ainsi je peux établir des correspondances avec mes besoins en recherche et analyse d'information, en fonction de du secteur d'activité, ou du sourcing proposé, et je sais vers quels outils me diriger en priorité.

Pour une expertise vérifiée


loupe.JPGL'expert peut être cette bête curieuse complètement plongée dans son univers incompréhensible, mais entre experts, on se comprend. Nous pouvons même quelques fois adapter notre langage pour se faire comprendre de tous :-). Mais la question fondamentales est "expert en quoi" ???. Expert en recherche d'information, expert en sources, expert en thématiques, expert en outil de recherche d'information, expert en forum, en Facebook (....) chaque niveau d'expertise doit être considéré, mis en valeur et exploité pour servir la stratégie de veille. Ainsi, les domaines d'activité sur lesquels je travaille sont une expertise qui permet de guider la mise en place de la veille pour des domaines annexes, pour des stratégies de veille similaires, pour conseiller des mises en place de veille. Sur le terrain, les experts remarquent, notent et analysent des éléments qui échappent à celui qui ne fait que survoler la veille. Ce sont ces éléments, mis bout à bout qui permettent à au veilleur de faire valoir une expertise pointue




Pour résumer, je dirais que la méconnaissance du terrain risque de mener le projet de veille à la dérive et de ne plus correspondre aux besoins en informations initial. Il est donc indispensable de s'entourer d'experts, de personnes qui connaissent bien le terrain car ils apportent une valeur ajouté, s'assurent de la faisabilité du projet, et apportent un éclairage riche sur les stratégies de mises en place des veilles.