Et oui ce n'est plus un scoop (si ce blog délivrait des scoops ça se saurait), l'Élysée s'est doté d'un veilleur chargé de surveiller la toile, môsieur NP (petit buzz buzz buzz).la plupart des bloggeurs ont déjà traité cette info...mais finalement peu du point de vue professionnel de la veille. Je vous invite à lire le billet de versac, grand professionnel de la veille d'opinion ;-) qui explique très bien les enjeux d'une telle veille sur la toile.

Alors comme ça en vrac, quelques curiosités de veilleur d'opinion sur la mise en place d'un projet comme celui ci :

Quel logiciel?

  • un classique de surveillance: KB Crawl- Digimind- Datops consommateurs- Opinion Tracker?
  • un classique de tendances: RTGI- wasalive-swammer....
  • un outil créé sur mesure? par qui?
  • un outil développé par les services généraux?
  • Bien sur on imagine aisément que les petits outils d'alertes comme pleegs, google Alerts, Trackur et compagnie sont eux aussi utilisés en complément.


Quel prestataire?

  • qui sont les prestataires de l'Elysée sur ce sujet? (si prestatire il y a),
  • peut aider ce service de comm? L'info parait on ne peut plus stratégique....
  • Le service fait il appel à ses services du ministère de l'intérieur? de la défense?
  • Est-il en contact avec les différentes directions de renseignements?
  • Et les services de presse?
  • Capitalisent ils les veilles d'opinion de ces entités?

Quel reporting?

  • un reporting hebdo/mensuel/annuel
  • un reporting d'opinion/ de buzz
  • des indicateurs comparables sur le long terme (4ans)
  • une logique d'alerte en cas de crise bien évidemment!



Quel part au traitement de l'info? On sait que la performance d'une veille se mesure entre autre par le temps passé aux traitement des informations. Et la pertinence du traitement de l'information dépend de la finalité de la veille: analyser? agir + vite? comparer? Les déclarations du post de "tout surveiller" est très subtile carfinalement on ne sait pas à quoi va servir cette veille...!

si stratégie d'exhaustivité des sources: oui, vaste question quand on sait le bruit que génère un tel sujet...

  • collecte 30% du temps, traitement 50%, analyse et reporting 10%
  • ou bien collecte 50%, analyse 40%, reporting 10%

si stratégie de séléction des sources:si la veille se contente de surveiller les influenceurs ou les buzz:

  • collecte 10%, analyse 60%, analyse et reporting 30%



Quel périmètre thématique?

  • E-reputation du président?
  • ...et de sa femme?
  • veille des tendances d'opinion ("cote de popularité on line"?)
  • Sur les sujets d'actualité? les reformes?
  • Sur les relations internationales?
  • etc...

D'autres thèmes pourraient être abordés, comme le périmètre linguistique, le périmètre de compréhension des signaux faibles, la question de la pondération d'une information, de sa visibilité, de son influence, ainsi son "executive"(sa finalité), etc....

toutes ces questions sont partie intégrante de la mise ne place d'un veille d'opinion, du choix du logiciel, au format du reporting. Elles sont autant de paramètres qui aiguisent ma curiosité. La mise en place d'une telle veille est passionnante. J'espère qu'on en saura + dans les semaines, mois et années qui viennent....