Excellent billet que techcrunch nous livre ici, sur les outils de réputation on line. Selon l'article, nous pouvons maintenant mesurer notre excellente réputation on line. D'un point de vue veille d'opinion, j'irai jusqu'à établir des suivis: des quotiens entre les différents resultats des outils, des moyennes des notes /20 et pourquoi pas d'autres paramètres (idée! : la météo des réputations: ensoleillé, nuageux, orage, neige.... ;-) )
Ces outils ont l'air très intéressants et perfectionnés, mais, comme le souligne Webreport, on ne peut se limier aux outils. Un système de dialogue avec les auteurs, dans une démarche de communication posistive, permet de comprendre leurs positions, et ainsi, permet le gestion de la réputation. En se défendant peut etre, en se justifiant parfois, en s'expliquant, surement!
Et en plus, si la -mauvaise- réputation d'une personne est le résultat d'un acte offensif, alors il ne servira à rien d'effacer quelquonques vilaines traces sur son nom. Elles reviendront aussitot et avec un effet "dobble", et "boomrang" meme ! alors dans ces cas la, les actions de communications sont là pour ca, et les outils ne seront qu'aux service des ces actions.
et l'image est rès representative de la problématique! (source: yahoo)