et non désolée je ne ferai pas de résumé du bouquin de didier Heiderich sur internet et la comm de crise comme prévu ici...bah non , en fait j'étais contente de le lire, mais honnetement les 100 premieres pages étaient superficielles et ne m'ont rien appris (sur 160 pages, de mémoire). donc bon.... pas de quoi tourloupiner mes cheveux. Mais je me dis que c'est bien de l'avoir lu quand meme... :-) le mieux de didier c 'est quand meme son mag de la comm sensible