L'article des Echos du 14/8, intitulé Traqueurs d'opinions sur le Net, me donne l'occasion d'évoquer le marché de la veille d'opinion. J'ai bien sûr trouvé cet article intéressant, mais j'ai l'impression que chaque fois seuls les 3 prestataires "historiques" sont cités. Alors que nous sommes maintenant 10 à mon compteur ! :-) (contrairement à l'article qui estime le nombre de prestataire inférieur "aux doigts d'une main"). 10 qui utilisent les termes "veille" et "opinion" dans leur panel de prestations (Hors agences de buzz, et éditeurs de logiciels spécialisés, qui en réalisent nécessairement aussi). Donc ca fait beaucoup, non?

Parmis ces 10, 4 sont des antennes de grands groupes. Donc plus de la moitié des prestataires sont des pme, voire tpe. Avec notre écoute, notre flexibilité et réactivité qui nous caractérise, je souhaite rendre hommage à ces entrepreneurs qui se sont lancés courageusemment dans ce magnifique pari qu'est la veille d'opinion !
5 entreprises se sont créées depuis 2003... et les articles ne citent que les historiques. c'est bien dommage. Devrions nous nous doter de relations presse? Est-ce une constante sur les marchés des services?

La veille d'opinion est un service innovant (quoiqu'il semble maintenant presque dépassé mais bon 8-) , et il est important de dire que plusieurs entreprises innovantes et tournées vers l'avenir peuvent proposer ce service. Chacune a ses particularités et ses méthodes, et toutes correspondent à un besoin spécifique. J'ai l'impression que la concurrence se développe, mais chacun de ces prestataires a son petit point fort: l'exhaustivité des sources, la méthode employée, le coté relations publiques interactives, le coté non intrusif, et bien d'autres ....Le client doit savoir cibler ses besoins.

La veille d'opinion a aussi son coté stratégique! stratégie dans le choix de son prestataires bien sur (ne pas prendre celui de son concurrent principal) mais aussi stratégie des informations communiquées! (peut etre le prochain article: les infos stratégiques de la veille d'opinion)

Une autre question me taraude depuis qques mois.....combien de temps prendra la veille d'opinion pour se "provinciser" ? ma veille concurrentielle sur la veille d'opinion ne m'a toujours pas donné de réponse: je ne trouve toujours pas de prestataires dans ce pays parisiano-centriste ! donc si vous connaissez des entreprises et vous intéressez à ce marché, je serais ravie de correspondre avec vous!

conclu: marché émergent, marché dynamique, marché stratégique, marché parisien 8-O