Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, mai 16 2008

Quelles évolutions de la veille avec le web sémantique

je me suis un peu baladée sur la toile pour découvrir de plus près ce qu'était le web sémantique et ce qu'il pouvait apporter à la veille.
la veille peut elle devenir intelligente à l'image du web sémantique? Il me semble que la recherche d'information, première étape de veille, est la première étape du succès du web sémantique, mais qu'en est il pour la surveillance et la diffusion des informations?



Une recherches d'info pertinente
c'est la grande innovation du web sémantique: le moteur de recherche comprend la requête et donc se suffira à lui même pour ne soumettre que les résultats qui ont du sens pour la requête. En effet, une simple recherche permet de lier des informations pour le moment dispersées à travers différents formats, sources, bdd etc. Apparemment on perdrait donc le fameux "bruit" (qui nous gêne mais qu'on aime bien parce qu'on découvre d'autres choses aussi étonnantes qu'intéressantes parfois (*).
le WS pour larecherche:
- Lie les espaces: le WS lie les espaces. Il est capable de lier les informations et outre passer les simples formats, espaces, obstacles d'accès.
- Lie les thèmes: il propose l'approfondissement, de mise en forme d'information, de clusterisation
- Lie les antériorités: il connait notre passé de recherche, et sait nous orienter en fonction, une relation de confiance homme machine se construit

Un logiciel de surveillance à inventer
Il faut dire que les logiciels de veille pour le moment sont bêtes, et ils ont raison de l'être, parce que les langages utilisés sont eux même bêtes. Ils ne peuvent détecter l'intelligence ou l'importance de tel mot, qui proviendrait de telle source, écrite par tel forumer, et lier ces informations..... un algorithme peut répondre à ce besoin d'information, mais il est humainement paramétré et donc perd de son charme. Le WS, lui, intègre des éléments de liaison à sa conception, de façon structurelle, et c'est là la différence

En fait je ne trouve pas vraiment d'innovation possibles dans les logiciels de veille à la sauce sémantique. peut être que je n'ai pas assez d'imagination.....(?) mais j'ai l'impression que finallement ils s'adapteront à la techno du web, et se paramétreront en fonction. un peu comme si le logiciel restait "bête" et s'adaptait simplement aux langages... Tant que ce qu'ils ont à surveiller est du code, ils ont seulement à surveiller bêtement. sinon que pourrait on imaginer d'innovant et d'intelligent en la matière?

Exemples de fonctionnalités de veille à la sauce web sémantique
- alerter de l'apparition de nouvelles informations: la fonction première d'un logiciel de veille, déjà rendue possible par les outils paramétrés
- alerter de l'apparition de nouveaux espaces: mettre en place une veille "ouverte", existe aussi déjà
- restituer les informations sans bruit: la structure du web sémantique le permettra à la source

apparté: Si le WS est un web intelligent, pourra t il pour autant se substituer aux veilleurs?
La ce je ne sais pas, parce que même si les web est sémantique, même si les outils de veille sont sémantique, il faudra toujours quelqu'un pour paramétrer le logiciel, pour automatiser les requêtes, être alerté des résultats...non?

une diffusion d'information bien plus audacieuse
Il en est de même pour la diffusion de l'information: je ne vois pas très bien comment le web sémantique va révolutionner cet aspect de la veille. La diffusion de l'information permettra surement une interaction homme-machine, un apprentissage permanent entre les deux entités, en terme de clics et d'arborescence, mais également en terme de graphique, d'approfondissement, de connaissance de l'utilisateur etc...mais comme innovation en terme de diffusion, j'imagine + la restitution des infos avec des technos comme la réalité augmentée, selon moi + innovante et + intelligente

En guise de conclusion je dirait que la "veille du web sémantique" est facilitée dans sa démarche de recherche d'information. La surveillance et la diffusion en sont bien sur facilitées en conséquence mais ne semblent pas constituer des thèmes majeurs d'innovation dans le domaine.

Voici quelques outils croisés en chemin:
j'ai ouvert un twine public, on verra ce que ça donne, je ne suis pas encore convaincue de l'intelligence de l'outil, mais ça vient en pratiquant (j'imagine), des moteurs comme cluuz, true knowledge, swoogle, le groupe yahoo. et les sources indispensables pour suivre de + près cette révolution: site web semantique, site planete, le blog petites cases et nicolas cynober

Enfin, petit encart personnel, je voudrai signaler que grâce au web sémantique, je crois que je me suis réconcilier avec l'ingénierie documentaire, qui a longtemps été "une plaie" pour moi au cours de mes études (DUT de doc). je n'en veux plus au Dublin Core d'exister, ni aux "vedettes-matières", aux thésaurus et aux ontologies, car elles correspondent maintenant pour moi à une technologie web innovante bien réelle trouvant des applications concrètes.le web sémantique, c'est demain!

(*): d'ailleurs qu'en est-il de la serendipité et du web sémantique?

vendredi, avril 25 2008

le retour du forum

ce mois ci plusieurs trois billets consacrés aux forums ont été publiés par des bloggeurs "qu'on lit": un billet consacrés aux outils de recherche dans les forums par Influx, notifiant notamment la sortie de twing, un billet de FJB sur la méthode de recherche des forums, et un billet de cavazza à propos du coté réseau social des forums. Signal faible? non, signal fort (du moins pour appuyer ma conviction qu'un forum est un outil extraordinaire de réseau social, d'innovation et d'image pour les marques).
en quoi les forums peuvent ils aider les marques et leurs consommateurs à nouer une relation forte ? De façon très simple, voici quelques grandes lignes:

  • Pour nous les consommateurs

Des communautés de passionnés Que l'ont soit en posture de recherche d'information ou soit même participant d'un forum). Le forum est un réel espace d'échange et de convivialité entre passionnés d'un sujet. Une mine d'informations. Ils regorgent d'idées, de conseils, d' avis et d' expertises. Les membres discutent, échangent, comparent, étudient, conseillent....

Des espaces communautaires le forum permet de s'exprimer, d'échanger, de connaitre ses interlocuteurs, de se fier à eux, de les recommander. Les membres, à long terme, se lient entre eux, commencent à se connaitre, entretiennent des relations/ conversations, ils forment ensemble une communauté.

Des espaces spécialisés le forum s'adapte à tout, tous les sujets, tous les thèmes, il y en a sur tout! (j'en ai récemment rencontré un sur les tomates, je le trouve génial www.forum-tomates.net.)

  • Pour les marques

Des communautés de passionnés un vivier d'idées pour les marques! Quoi de mieux qu'un expert - consommateurs, ou un professionnel pour écouter les critiques de son produit? Qui pourrait être mieux placé qu'un fan du produit pour le recommander? pour l'ajuster ou pour l'évaluer? (un blogueur influent? >>joke).

Des communautés qui aiment transmettre leur savoir Un passionné aime transmettre sa passion, il aime aider et renseigner celui qui ne connait pas son domaine. c'est naturel et humain. Ainsi, les forums sont des formidables espaces d'entraides, de conseils et de soutien. Les "foromeurs" souhaite que leur passion soit utile. Encore + par ses marques fétiche (sentiment de considération)

Des communautés aux membres influents! les influenceurs de forums, ca existe! en effet, le passionné, répond, réfléchi et transmet ses idées à travers ses messages. Au vu de son nombre de messages, de sa date d'inscription, ou d'autres indicateurs, son statut indique à quel "niveau" d'expertise ou d'implication le membre se situe dans la communauté. Ce sont ces membres qui postent on line, et qui font fonctionner le bouche à oreille, et surtout le buzz dans leur communauté de spécialistes!


Voila ce n'est qu'un aperçu du monde formidable des forums, un monde riche et en perpétuelle ébullition, et qui mérite d'être reconsidéré par les marques.

à traiter également:
- les nouveaux outils de recherche de forums pour la veille d'opinion (et ceux qui ont disparus)
- communique t on de la même façon avec un influent bloggeur et un influent foromeur?
- es forums d'avis VS les forums d'expertises
- le blog est mort, vive le forum !
- Forums VS espaces participatifs ?
- psychologie d'un foromeur
- le forum, victime des moteurs de recherche
- comment appelle t on un membre d'un forum (je l'appelle foromeur, mais sans conviction!!)

jeudi, avril 10 2008

petites infos

deux méthodologies de mise en place de veille: une de KB et une tiré du bouquin Web campagne

  • la première c'est celle de KB, qui est téléchargeable ici sur le site de l'éditeur avec la participation d'actulligence. Ce livre est un doc indispensable pour la mise en place d'un stratégie de veille. Les principaux et indispensables points y sont tous abordés: les enjeux, l'analyse préalable et l'organisation de la veille. A mettre entre toutes les mains des veilleurs qui doivent mettre en place ou même simplement optimiser les démarches de veille au sien des organisations! les blogs et forums ne sont pas oubliés. In-dis-pen-sable!.
  • la seconde est tiré d'un bouquin sur la webcampagne (sous la direction de Philippe Bluteau, édition Weka). le chapitre dédié à la veille on line est centré sur les techniques et les sources de veille indispensables pour comprendre et situer les enjeux de la veille d'opinion. Le chapitre expose les types de sites à surveiller, il peut faire office de petit guide de mise en place d'une veille d'opinion. Indispensable également!

deux évènements

  • le lancement de la plateforme de veille d'opinion AMI Opinion Tracker. J'y étais. Je partage tout à fait l'avis d'Aref sur la présentation. L'ensemble était assez bien mené, même si j'ai regretté le peu de précision sur l'outil en lui même (paramétrage, suivi des sources).En revanche les analyses statistiques et sémantiques semblent tout à fait intéressantes et je trouve que la création de l'AMI Rank est une super idée.

jeudi, avril 3 2008

PKM d'un veilleur: know what you know !

Le PKM....le Personal Knowledge Management est une notion qui a déjà plusieurs années. mais que j'ai un peu plus découvert grâce aux différents outils que j'ai mis en place pour optimiser mes informations au bureau. On trouve des billets très intéressants sur le PKM, une présentation, un zoom et un billet sur la productivité personnelle. qui vous donneront eux meme des liens vers les définitions et principaux concepts PKM

Je présente ici le PKM orienté management des connaissances. le PKm participe à la fois à la gestion de l'information, des connaissances, à la productivité dans la recherche d'information, et bien sur la mise en place des outils qui participent à cette optimisation de l'information. Autant dire que pour un professionnel de l'info, le PKM est une notion dont il ne peut faire l'impasse! productivité, mais aussi réactivité dans la recherche et la restitution des informations, sont deux des critères indispensables pour la performance d'un chercheur/veilleur.

Je reviens sur le CSE dont j'avais parlé ici, afin d'établir plus clairement les objectifs de cet outil que je recommande à tous. (je pense que mon billet était un peu "fouilli" car écrit dans l'enthousiasme de la découverte de cet outil) Le CSE est bien un outil de recherche et non de surveillance (meme si on peut surveiller les résultats mais c 'est un autre post)


Focus et Retour sur le CSE: outils de PKM indispensable.
Le CSE donc, "Custum Search Engine"=moteur de recherche personnalisé: le KamaCSE est ici. Ce moteur de recherche est un moteur de recherche spécialisé en veille d'opinion. c'est à dire qu'il n'interroge que les sources pertinentes, choisies et validées par un professionnel compétent expert et qualifié (pour ce cse, moi même :-) )

Non ce ne sont pas des compliments gratuits que je m'adresse. Ils sont là pour attester que seule une entité (personne, entreprise, groupe) qui a des besoins définis peu construire un CSE pertinent car correspondant à ses besoins.Nous sommes tous experts de nos besoins. Le P de PKM prend alors tout son sens.

Particularité du moteur: Il est spécialisé dans un domaine:
il n'interroge que des sources d'un domaine précis, en l'occurrence la veille d'opinion "by cam" Les sources correspondent à des sources spécialisées en veille et intelligence économiques, en communication, en innovation et nouvelles technologies. j'ai choisi ces catégories car elles correspondent aux trois domaines adjacents à la veille d'opinion online :

  • des ressources de veille et IE pour veiller, tester des outils, être au courant du secteur
  • des sites de décryptage des tendances du web : pour toujours être aware des nouveautés, des plateformes, des débats on line, grossomodo des sites de comm et RP
  • des sites spécialisés en veille d'opinion
  • et puis des sites dont je ne peux pas me passer et qui sont là par défaut.


Principaux avantages: rechercher parmi des sources qualifiées d'un secteur!

  • lorsque je cherche une information et que je ne souhaite que des réponses via des sources qualifiées
  • évite de me polluer avec des agrégateurs de flux qui multiplient les résultats
  • permet de retrouver une information rencontrée des mois auparavant
  • rapidité de recherche d'information professionnelle de qualité et à haute valeur ajoutée
  • enfin, un moteur de ce type peut être utilisé en entreprise sur un sujet précis , pour un client sur un domaine, à vous d'imaginer les utilités!
  • il faut préciser que bien sur ce moteur est limité à l'indexe construit par google (héhé merci aref)


Expérience sur le choix des sources en recherche d'infos
les sources à interroger sont votre choix. Elles peuvent être vos sources netvibes par exemple. j'ai intégré dans mon CSE les sources qui me paraissent pertinentes pour mon domaine d'activité. La sélection des sources peut être aussi fonction du besoin en information.

j'en ai fait l'expérience il y a qques jours. En recherchant des données statistiques sur les comportement des internautes dans un domaines, le google ne me donnant rien de satisfaisant, j'ai recherché dans mon CSE. résultats pertinents mais peu nombreux. je me suis dis que je devais y intégrer slideshare, qui est une mine d'information incroyable. Le résultat fut décevant puisque je devais trier, classer, sélectionner les résultats pertinents. lorsque l'on a 10 pages de résultat à traiter, ce n'est plus personnalisé ni satisfaisant. Donc exist de mon corpus slideshare. J'ai plutôt créer un CSE dédié, avec slideshare, dalymotion, 01net, et JDN. Beaucoup plus pertinent pour ce type de recherche: des infos brutes, des études, des articles... Un autre cse pertinent pour moi: un cse spécialisé nouveau médias, ou l'on retrouve le post, backchich info, mediapart, Rue89.


je vous invite tous à établir votre moteur de recherche personnalisé de sources qui vous sont pertinentes pour votre métier, vos hobbies, vos centres d'intérêts! le gain de temps est considérable, les réponses pertinentes, vos recherches sont performantes, les sources validées par vous même.... la gestion de votre PKM est facilité!

Bien sur, beaucoup d'autres outils participent au PKM, un simple bookmarklet de votre navigateur y participe. mais je pense qu'en avoir conscience c'est déjà optimiser son savoir. (bon il est pt'etre temps que je finisse le billet). Autre chose aussi: le PKM c'est savoir ce que l'on sait mais c'est aussi être aware de son réseau et de l'organisation du temps. vaste sujet....à suivre


sources: Petit tuto sur actulligence et un annuaire des moteurs déjà utilisés, comme le "Advertising, Marketing and PR Blog Search Tool., et le moteur "intelligence économique et veille stratégique"

jeudi, mars 27 2008

a propos de l'IE sur France 24

attention billet d'humeur!
En lisant la petite brève d'affordance sur Google Books à la télévision, sur France 24, que je me suis rendue compte que j'étais furieuse et impatiente à la fois à propos cette émission! J'ai du me contenir sur le commentaire laissé à Affordance sur ce sujet, puisque j'ai pas mal de choses à dire.

Sur le contact avec France 24
avant d'écrire ce billet, je souhaite contacter Ali Laïdi... impossible à partir de son blog, contacter le service, l'émission? impossible. relire l'article précédent? impossible également, et enfin, m'abonner au flux rss? impossible aussi (ça je l 'avais vu déjà suite au reportage visionné il y a qques semaines). Comme je n'ai pas pu le contacter, je lui ai envoyé un commentaire, et en attendant je me défoule sur mon blog.

Sur l'émission "le magasine de l'IE
J'ai trouvé l'émission trop courte!! 20 minutes à tout casser:10 minutes de reportages, 10 minutes de débat, il y a tellement à dire sur cette question !
Il est vrai que je n'ai vu qu'une émission, celle sur google books dont parle Affordance, mais j'ai trouvé le sujet surfait, superficiel, même si les journalistes se sont bougé je l'avoue. Superficiel, car nous avons eu droit à des généralités que tout le monde connait, que les professionnels de l'IE connaissent par cœur, eh oui c'est la guerre du bouquin numérique, il faut se défendre contre le monstre google qui va anéantir notre culture, nos beaux livres, ah mais super la BNF et l'Europe contre attaquent.... bref. Je n'ai rien appris de transcendant. Un petit approfondissement sera très agréable, puisque vous interrogez des pros, faites nous en profiter !ce serait génial de votre part.


la ou j'ai été le plus déçue, c'est le chroniques...les chroniques? y'en a pas. même pas une chronique d'actualité sur le monde de l'IE, une conférence, un livre blanc, découvrir un blog, une définition, une technologie, une peu de veille, de KM, de sécurité..bref, rien d'autre que ce reportage sur Google. Trop déçue.

Sur les thèmes proposés
Trop déçue du thème sur google, je décide tant bien que mal de suivre (sans RSS), le fil du blog de l'émission. et puis ce qui devait arriver arriva, j'ai décroché. Avec le billet d'Affordance, je reviens sur le site pour voir ce qu'il en est, rien a changé, sauf le billet principal (puisque nous n'avons pas accès aux archives). Les brevets. Ahh vatse sujet que la maitrise du dépôt de brevet en Intelligence économique! je me souviens que lors de ma première visite sur le site, le billet portait sur le vin français...gros sujet aussi, d'une banalité affligeante en matière d'IE.
Je vais continuer à regarder de loin cette émission, car je pense que quand les brevets, le vin, le google,la sécurité logicielle et la sécurité des actifs immatériels de l'entreprise seront passé, peut être pourrons nous creuser un peu...Creusons Creusons afin de sensibiliser le public à ces questions essentielles!

les + (quand même) le présentateur est très sympa et quand même bravo à France 24 qui est la seule chaine à ma connaissance à éditer une magazine sur l'IE. L'autre + aussi est que meme si le reportage est résté général, je ne l'ai pas trouvé caricaturale comme les reportage déjà vu. Bon, point

Conclou je me dit surement que ma déception devait être proportionnelle à mon attente finalement. Lorsque j'ai appris l'existence de cette émission, j'étais impatiente d'arriver au samedi matin et de regarder cette super émission professionnelle avec mon café. Pas de chance c'était la semaine du magasine de l'humanitaire. samedi suivant, la il est pour moi!! et donc voila, tout ça pour ça, vous connaissez l'histoire. ...

en conclusion, l'émission a de beaux jours devant elle, lorsqu'elle aura étoffé son magasine et sera passé à des sujets un peu plus précis.....

Mes encouragements à l'équipe!

Voila, c'est bon je me suis défoulée ! ça va mieux en le disant....

EDIT 1heure après publication.... je suis mauvaise langue, Ali Laïdi m'a répondu par mail et je vais pouvoir lui poser mes questions ...

mercredi, mars 26 2008

veille d'opinion: set up! pour l'Elysée ou pour les autres...

Et oui ce n'est plus un scoop (si ce blog délivrait des scoops ça se saurait), l'Élysée s'est doté d'un veilleur chargé de surveiller la toile, môsieur NP (petit buzz buzz buzz).la plupart des bloggeurs ont déjà traité cette info...mais finalement peu du point de vue professionnel de la veille. Je vous invite à lire le billet de versac, grand professionnel de la veille d'opinion ;-) qui explique très bien les enjeux d'une telle veille sur la toile.

Alors comme ça en vrac, quelques curiosités de veilleur d'opinion sur la mise en place d'un projet comme celui ci :

Quel logiciel?

  • un classique de surveillance: KB Crawl- Digimind- Datops consommateurs- Opinion Tracker?
  • un classique de tendances: RTGI- wasalive-swammer....
  • un outil créé sur mesure? par qui?
  • un outil développé par les services généraux?
  • Bien sur on imagine aisément que les petits outils d'alertes comme pleegs, google Alerts, Trackur et compagnie sont eux aussi utilisés en complément.


Quel prestataire?

  • qui sont les prestataires de l'Elysée sur ce sujet? (si prestatire il y a),
  • peut aider ce service de comm? L'info parait on ne peut plus stratégique....
  • Le service fait il appel à ses services du ministère de l'intérieur? de la défense?
  • Est-il en contact avec les différentes directions de renseignements?
  • Et les services de presse?
  • Capitalisent ils les veilles d'opinion de ces entités?

Quel reporting?

  • un reporting hebdo/mensuel/annuel
  • un reporting d'opinion/ de buzz
  • des indicateurs comparables sur le long terme (4ans)
  • une logique d'alerte en cas de crise bien évidemment!



Quel part au traitement de l'info? On sait que la performance d'une veille se mesure entre autre par le temps passé aux traitement des informations. Et la pertinence du traitement de l'information dépend de la finalité de la veille: analyser? agir + vite? comparer? Les déclarations du post de "tout surveiller" est très subtile carfinalement on ne sait pas à quoi va servir cette veille...!

si stratégie d'exhaustivité des sources: oui, vaste question quand on sait le bruit que génère un tel sujet...

  • collecte 30% du temps, traitement 50%, analyse et reporting 10%
  • ou bien collecte 50%, analyse 40%, reporting 10%

si stratégie de séléction des sources:si la veille se contente de surveiller les influenceurs ou les buzz:

  • collecte 10%, analyse 60%, analyse et reporting 30%



Quel périmètre thématique?

  • E-reputation du président?
  • ...et de sa femme?
  • veille des tendances d'opinion ("cote de popularité on line"?)
  • Sur les sujets d'actualité? les reformes?
  • Sur les relations internationales?
  • etc...

D'autres thèmes pourraient être abordés, comme le périmètre linguistique, le périmètre de compréhension des signaux faibles, la question de la pondération d'une information, de sa visibilité, de son influence, ainsi son "executive"(sa finalité), etc....

toutes ces questions sont partie intégrante de la mise ne place d'un veille d'opinion, du choix du logiciel, au format du reporting. Elles sont autant de paramètres qui aiguisent ma curiosité. La mise en place d'une telle veille est passionnante. J'espère qu'on en saura + dans les semaines, mois et années qui viennent....

mardi, mars 11 2008

moteur de recherche spécialisé en veille

C'est dans un PPt de Frédéric Martinet sur les moteurs de recherches et le web 2.0 que j'ai découvert la possibilité de créer un moteur de recherche personnalisé. Cela faisait longtemps que j'y pensais, mais je ne savais pas que ça existait (bah non) alors autant dire que depuis aujourd'hui, j'ai envie de construire plein de moteurs!! :-)

Le google-custom-search-product :
- un moteur de recherche qui recherche parmi les sources que vous lui avez indiqué (2 options: parmi ces sources seulement, ou dans le web en privilégiant vos sources).
- Outil plus qu' utile lorsque vous savez que dans votre netvibes vous savez que vous avez vu une info et qu'il est impossible de remettre la main dessus! (ce qui m'arrive très souvent).
- OU aussi lorsqu'on recherche des infos sur un concept spécialisé en science de l'information ou en veille et que l'on veut exclure les sources non spécialisées.
- possibilité de partage du moteur, d'enrichissement collaboratif: Tout le monde peut demander à contribuer à ce moteur de recherche ou bien seules les personnes invitées peuvent y contribuer
- bref un moteur de recherche de sources qualifiées!
- fonctionnement très facile: inscription, intégration des sources, génération. Et hop! vous pouvez chercher parmi vos sources préférées!
- autres options comme widgets et autres

Le moteur de recherche spécialisé en veille a donc vu le jour aujourd'hui ! j'ai intégré 36 sources favorites, en mêlant les blogs traitant de la veille d'opinion et les blogs traitant de veille et de ses outils.

A terme,je pense faire évoluer le moteur en y intégrant des portails et autres sources, traitant aussi bien de l'IE que du KM, de la veille, de la doc etc...Si vous êtes intéressés pour consulter le moteur et participer à un projet de moteur de veille, c 'est possible en me contactant.

Lien: Le blog de google custom search

Autres outils qui me simplifient la vie et qui méritent notifications: pleegs (aussi la) et instapaper que je recommande à tous les veilleurs

edit: j'en peux plus quand je découvre des choses comme ca, ça m'enflamme, j'suis trop à fond et j'adoooooooooore mon boulot :-) :-) ;-)

edit 2: Si bous voulez consulter mon moteur de recherche spécialisé en veille: veille d'opinion: tendances et outils et voir le très bon billet de Actulligence pour en savoir + sur ce service!!

lundi, mars 10 2008

marques conversantes: 1er barometre par W&Cie


W&Cie, entreprise spécialisée dans la communication des marques et les conversations en ligne, a présenté le 1er baromètre des marques en conversations grâce à une méthode qui analyse 39 marques de 13 secteurs et leurs stratégies conversantes auprès de leurs consommateurs. En attendant le résultat de leur première étude, le doc est à lire sur le blog de la société: "les règles d'or de la conversation de marque maitrisée". L'étude est reprise sur e-marketing garden qui publie un billet "de la marque interactive à la marque conversante". Il souligne que les entreprises doivent maintenant mettre en place non seulement une stratégie de "présence" sur internet, mais aussi d'"animation"
Dans ces opé de comm: les rôles du modérateur et du veilleur sont donc complémentaires: le premier, surveille, redirige, anime la plateforme, tandis que le second surveille les infos hors de la plateforme
Voir aussi :consumer-made', et Pinko Marketing , notés ici sur un billet ,

dimanche, mars 9 2008

actu: veille et conso

Je vous ai déjà parlé (ici ou la) de la veille d'opinion des consommateurs sur le web. 2 actus de taille : technologique et juridique....

veille et conso 1: Un dispositif plutôt innovant vient d'ouvrir:Avimust.

Une plateforme d'avis-vidéos mise à la disposition des consommateurs afin qu'ils donnent et valorisent leurs avis. Les blogs et les forums ont déjà nettement bénéficié de la vague d'expressions que le web offre à tous. La sortie de avimust, ouvre de nouveaux horizons grâce à l'édition d'avis sur des produits en vidéo. L'initiative est à suivre... Un des principal obstacle à première vue serait le temps de visionnage des vidéos. Doit-on regarder des minutes entières de vidéos pour connaitre un argument positif ou négatif sur un produit? Le texte, contrairement à la vidéo, permet de survoler les avis et de naviguer très facilement grâce à des liens hypertextes, ce qu'il n'est pas encore possible de faire avec la vidéo.

Le service pour l instant donc reste un outil secondaire, en complément d'autres services d'information sur les produits comme les forums et les blogs. Le point positif est l'explication visuelle du fonctionnement des produits. Une assurance pour un potentiel acheteur. Reste à savoir le principal, c 'est à dire la notoriété potentielle du service, son référencement, et sa capacité à intégrer les autres services destinés aux consommateurs.

Veille et conso 2 : les "faux avis " des consommateurs sont hors la loi par une directive européenne

(vu sur webreport): "Que Choisir, insiste dans son numéro sur un article de la loi passé un peu inaperçu, il s'agit de la transposition d'une directive européenne qui interdit les "faux témoignages, les faux avis", notamment ceux émis par les entreprises pour glorifier leurs services et leurs produits. Ils sont donc considérés par la loi comme des pratiques commerciales déloyales."

Eh oui sinon c 'est trop facile! Ci dessous quelques secteurs que la directive concerne directement:
- la veille d'opinion: plus de transparence dans les avis rendra-t-elle une veille et une analyse plus justes de l'état de l'opinion? La grande question "Faut il se placer en tant que consommateurs lambda ou enqueter pour connaitre les vrais leit-motiv des internautes?" trouve dans cette directive des réponses (tiens une bonne idée de billet)
- l'IE: les professionnels de l'intelligence économique: la guerre de l'information via les plateforme de consommateurs est bien plus restrictive. Les professionnels pratiquant ces actions offensives vont devoir revoir leurs copies...
- Le marketing et l'image de marque: les avis seront normalement tous véridiques....l'image des marques en sera renforcée
- Les plateformes d'échanges d'avis des consommateurs: les éditeurs sont ils tenus de délivrer des informations sur les pratiques dont ils peuvent avoir connaissance?
- Les consommateurs eux-mêmes (quand même): leur pouvoir leur est rendu.... :-)

autre infos :

Réseaux et vidéos: l'explication en french de seesmic sur le blog de thomas clément: une plateforme mixant vidéo et réseau social,à l'image de ces nouveaux services exploitant les technologies vidéos.
Information et veille: autre info plutot professionnelle, un livre blanc sur la qualité des données dans l'organisation disponible pour l'instant je ne l ai que parcouru, mais il m'a l 'air très bien.
information et blogs le journal du blog, lancé début 2008, est vite devenu une nouvelle référence à netvibser!

lundi, mars 3 2008

veille vrac fevrier

je n'ai pas retenu beaucoup d'infos ce mois ci à propos de la veille d'opinion on line ....Voici grosso modo les trois que j'ai retenu

un nouveau blog sur la veille d'opinion, opinionwatch, par un salarié de l'agence Boléro. (s'ajoute à mon onglet netvibes) le "squattage" de nicolas bordas sur le blogie, et l'épisode de la webrep.

vous en voyez d'autres?

La "conso-connection" encore à ses balbutiements

Voici une carte assez sympa illustrant les marques sur une map du monde. dans le contexte politique du pouvoir d'achat, avec les actions signifiantes de Leclerc et Auchan, une carte comme celle ci est plaisante à regarder. les consommateurs ont tellement à dire sur tellement de marques!! ces derniers temps les distributeurs eux- mêmes se sont positionnés comme des portes voix des consommateurs.
On pourrait croire un instant à une confusion des rôles, mais en regardant cette cartographie des marques , on revient sur terre, et non, les desseins et les moyens des deux parties sont radicalement opposés. La carte peut être lue sous différents angles, j'ai choisi de développer l'angle du consommateur: les connections entre consommateurs qui grace au web pourraient à l'avenir rétablir l'équilibre des forces en présence.

la carte représente les "corporate connection" des grandes enseignes, i.e. les liens qui les lient entre elles.

(vue ici, grâce à outils froids) Mais en adoptant un regard de consommateurs, elle illustre aussi:

La conso-connection: (ou la "consumer-connection") Toutes ces marques (ou presque parce que je ne les connais pas toutes et n ai pas fait de recherches sur toutes) font du B2C. Elles sont autant d'occasions de critiques et de mécontentement de la part des consommateurs. J'entend par "conso-connection", les techniques et services qui permettent aux consommateurs de tisser des liens durables entre eux afin de pérenniser leurs actions. Les "connections" sont pour les consommateurs, de nature d'un échange d'information. En effet, les consommateurs n'ont pas les facilités d'accès aux informations pratiques comme économiques, sociales ou financières, comme les grand groupes. Ils ne sont que très peu liés entre eux et "ne font pas le poids" face à de puissantes entreprises, liées entre elles. Car leurs liens sont leurs forces. Les consommateurs n'ont pas, eux, des moyens de se lier comme elles le font. A moins que....

la force du web pour les consommateurs: On remarque que la force de la carte tient aussi sur un fond de carte du monde, représentant les continents. La représentation des éléments sur une carte du monde est elle une mode? je ne sais pas. Mais ces types de carte m'inspirent une force internet sans précédent. le web est bien l'information sans frontières, les relations sans frontières. Les consommateurs nouent des relations également sans frontières...notamment lorsqu'il s'agit de se regrouper afin d'établir une force contre un géant. Les consommateurs internautes utilisent déjà bien sur le média internet pour comparer et s'exprimer, mais que leur manquent-il pour unir, fédérer, associer, partager leurs forces?

La "conso-connection" encore à ses balbutiements : Les adresses de site "boycott-la-marque.com" ou encore "anti-la-marque" ont montré leurs limites. Leurs portées étaient pourtant mondiales. Mais les consommateurs sont très imaginatifs, et des "anti-telle-marque" peuvent se trouver facilement sur facebook (par exemple) fédérant d'autres consommateurs du monde entier. reste à savoir quel impact les actions de ce type provoquent sur l'image de la marque et si ces actions sont constructives et pérennes. les "corporate connection" de cette carte sont des liens forts, encrés dans les cultures des entreprises.



Ainsi, en suivant le modèle de liens développés par les entreprises corporate, les internautes pourraient grâce au web, construire des "conso connection", pérennes et fiables, faisant poids, afin que l'équilibre "consommateurs -entreprises" soient rétabli dans ce monde.

Finalement, on peut dire que cette carte des marques est une illustration poignante de l'exposition des marques sur un internet mondial. La "consom'action" deviendra mondiale grâce à des "conso-connections", rendues désormais possibles...

jeudi, février 21 2008

quel est le comble de ....

....la web réputation? >> réponse: c'est de l'avoir mauvaise.

un petit buzz négatif se déroule depuis ces derniers jours sur la toile, à propos du terme "web réputation", détenue par la société Hington Klarsey qui a déposé le nom de domaine web-reputation.com. je n'ai pas l'habitude de relayer les buzz, mais la je me sens concernée vu que j ai acheté le nom de domaine veilledopinion.fr en début d'année.

Du coup j'ai fait des recherches sur le terme "veille d'opinion" et je crois que c est bon personne ne va me tomber dessus, enfin j espère...(Concurrents, soyez sympa ne m'attaquez pas on pourra s'arranger :-) )

pour retracer l'histoire qui agite la blogosphère, lisez les posts de crise de comm, de guim et bien sur des intéréssés Jacques Froissart, mrboo et Mathilde.

L'histoire est passionnante car une société spécialisée dans la web réputation qui crée autour d'elle un buzz négatif dans la blogosphère est plutôt surprenant.

Si la stratégie à long terme est de montrer que toute web réputation peut être modifiée, ou en tout cas gérée nous pourrons donc bientôt apprécier leur travail....

voici quelques indicateurs d'évaluation de leur travail:

  • plus de mentions de cette histoire dans google, ou au moins pas dans les 20 premiers resultats (c'est pas gagné)
  • que leur site soit au moins référencé dans google avec la requête "webreputation" (toutattaché)
  • que leur site soit placé avant les posts du nouvel obs, de palpitt, de zdnet et O1net, pour les requetes google web reputation


Voila 3 objectifs qui pourront tester le travail de ce cabinet.

Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés, dit-on....

vendredi, février 8 2008

recherche moteur de recherche de commentaires

je recherche un moteur de recherche de commentaires, et ne le trouve pas! personne n'a encore inventé cela??
je teste cocoment pour suivre mes commentaires laissés sur d'autres blogs, mais il ne me semble pas qu'il recherche spécifiquement dans les commentaires, en mode moteur de recherche.

Je l'imagine comme un prince sur son cheval algorythme blanc: (...)
- il ne recherche que dans les commentaires des blogs mais aussi des sources généralistes comme les journaux en ligne (comme blogsearch) - il integre bien sur les forums et les espaces participatifs - il propose un rss des resultats bien sur! - en gros un outil veille 2.0 dans le fond et dans la forme

Quelqu'un a -t-il des infos à ce sujet??? Quelqu'un veut il bosser dessus? le creer /le programmer? ou tout simplement me le faire partager s'il existe

merci !

>>>>> EDIT: Je n'est pas toujours pas trouvé alors j ai posté mon idée sur cambrian house, je vous tiendrai au courant! N'est ce pas un comble pour le web2 de ne pas pouvoir chercher exclusivement dans les commentaires? Pourquoi ne pas inverser le systeme d'accès à l'information si proche du web 2: du commentaire à l'article?

profusion d'information = séléction- january

profusion d'information sur le web ces derniers temps à propos de la gestion de la réputation! certains disent que c'est à la mode, je penche plutôt pour une prise en compte de plus en plus forte des risques que peuvent comporter l'ignorance de ce média.
Et même si de plus en plus de sources traitent de la problématique, il y a certains éléments que j ai envie de partager avec vous

Pour January, je récapitulerai les informations e-réputation et veille d'opinion en 2 éléments principaux (pour les autres éléments, une recherche blogsearch sur la "e-reputation" suffira à assouvir les besoins d'information!:
- le yahoo pipes de nicolas chazaud, essentiel pour la veille sur ces problématiques!
- La cartographie de webilus: service 2.0 et identité numérique, qui offre un peu de fraicheur dans le traitement de l'identiuté on line

Je note quand même deux articles qui, même s'ils n'apprennent pas grand chose pour un professionnel de la veille et de la réputation, ont au moins le mérite d'exister et de considérer le sujet dans une globalité propre:

- le ppt de M2IE sur la gestion de l'image de l'entreprise qui offre un panorama assez juste des éléments à prendre en compte dans la globalité de la gestion d'image sur le web.
- le post de réputation anxiopole sur le personnel branding
voila mes sélections, riches en HVA ! (si on les utilise pertinemment bien sur)

dimanche, janvier 20 2008

Veille 2.0 ??

J ai recherché auprès de Google comment le terme « veille 2.0 » était utilisé. J’ai dressé une liste des emplois de ce terme. (Seulement 144 résultats chez M’sieur Google en expression exact, c est vraiment tres peu !) Petite synthèse des résultats :

  • On appelle veille 2.0 un système qui permet de surveiller des sources grâce à des outils de lecture ou de gestion de flux rss/ de bookmarking social (digg like, del.ic.us) /de tags (ici, très bon dossier d’étudiants de l’EDB), et (la)
  • On fait aussi de la veille 2.0 lorsqu’on veille des sources 2.0.
  • C’est aussi lorsque l’on fait notre propre veille sur les nouvelles technologies en général... tag et tag
  • Quelques fois la veille 2.0, c est bien plus, c’est se rencontrer en live autour du web 2.0 
  • Parler de « veille web 2 », est plus correct, mais bcp moins fun et moins mode.
  • On fait de la veille 2.0 lorsqu’on surveille les réactions / les opinions des internautes en ligne.

Cette liste donne un aperçu des facettes du métier de veilleur à l’ère du web (2.0)
Ce terme fait état de toutes les dimensions du web, des outils qui aident à la veille, et de la veille d'opinion qui d'intéresse au espaces participartifs, donc web 2.0. La boucle me semble bouclée!

A mon avis, toutes ces utilisations du terme sont bonnes. Les métiers du web suivront sans cesse l’évolution de leur support métier. La veille est un métier qui peut/doit épouser toutes les facettes des espaces qu’elle surveille et s’adapter aux modes et aux mouvements sociologiques. La question qui normalement se pose est « est-ce qu’il faut normaliser ce terme ? » au même titre que le web 2.0 qui fait –encore- débat. La communauté doit elle se mettre d’accord sur ces termes ? Faut-il le définir ce terme? ou l'oublier?

Edit du 28/04: she's done it! retrouver le blog de Marie Mulé sur la veille "avec des vrais morceaux de web 2 dedans"! http://www.veilledeuxzero.fr Longue vie !

dimanche, janvier 6 2008

quand julien courbet est débordé...

J'ai regardé ce week end un morceau de l'émission de Julien courbet. J'aime bien cette émission parce qu'elle représente le schema classique et desespérant des consommateurs/ victimes contre les instituions (et les consommateurs gagnent avec julien, bien sur :-) . Quelles sont les forces de l'émission? ou plutot quelles sont les forces du web pour répondre à des demandes similaires?

Le +: La notoriété de l'émission
Alors bien sur, la premiere force de l'émission est sa notoriété. Elle joue aussi un role de défense de consommateurs, elle a une grande équipe...mais surtout elle est programmée sur une chaine hertzienne, et regardée par des millions de téléspectateurs! (ce que les associations de consommateurs n'ont pas). Sa force est aussi l'effet de surprise d'un appel telephoniquee, nous y reviendrons .

L'émison de julien peut résoudre des affaires individuelles (comme la dame à qui des chirurgiens avaient oublié une compresse dans son ventre), et qui peut etre n aurait pas été indemnisée à ce jour si juju n avait pas été là. elle devait accoucher d'un petit garcon, et le plus beau jour de sa vie est devenu un cauchemard. Je prendrais cet exemple dans la suite de mon post.

enfin, il faut admettre que face à une injustice, et par ironie ou revolte, on voudrait faire appel au gentil julien et à son équipe pour resoudre nos problemes... tout le monde le connait, et tout le monde lui fait confiance.Il est notre chevalier national.

Le -: victime de son succès: beaucoup de demandes, surement

Mais que faire lorsque Julien est débordé?? commencer sa révolte...on line...
Dans l'émission de julien, aucun nom, aucun visage n 'est dévoilé, dans le but bien sur de preserver l'anonymat (et donc peut etre la réputation) des parties prenantes (hormis la victime qui veut bien témoigner). (Alors que personnellement, j'aimerai bien savoir à quelle clinique l'histoire s'est passée.... ce serait meme un "droit de savoir").

de ce point de vue (mais je ne connais pas suffisamment la legislation on line pour affirmer totalement mes propos), la cyber-revolte n est pas autant encadrée qu'à la télé et donc permet de donner nos avis sur des marques, et des personnalités. Le web permet une libertée d'expression exceptionnelle pour le citoyen, et pour la victime. Et là, nous pouvons faire quelque chose, pauvres victimes que nous sommes.Nous avons un outil d'expression qu'il faut savoir utiliser!
Pour en revenir à notre dame-à-la-compresse, qu'aurait t elle pu faire (ou qu aurais je fais à sa place, plutot)

Voici la démarche que je propose.

  • avant tout, je me mettrai à jour quant à la legislation des sites "boycott-clinique-truc.com", "anti- clinique truc.com", "attention nulle clinique truc.com", et si la loi le permet, déposer les noms et tout... (qu'en est il de ces histoires de noms de domaines?).
  • créer le blog racontant mon histoire
  • poster mes avis sur les forums ciao, aufeminin, doctissimo ...
  • faire une vidéo sur youtube daily motion (et autres)
  • créer un groupe facebook (et sur d'autres reseaux)
  • Pour ma part et pour le cas de la dame-à-la-compresse, je n'hesiterai pas une seconde à citer le nom de la clinique et meme le nom du médecin pourquoi pas (parce que je suis une victime tres enervée, j 'ai perdu des milliers d'euros, et ma vie a étébousillée...c 'est l'horreur)

L'expression en ligne me permet

  • de trouver des cas similaires au mien
  • de m'unifier (via un forum, un blog) avec d'autres victimes
  • de faire connaitre "au monde entier" mon malheur et mon desespoir
  • d'être soutenu par d'autres (ce qu'attendent beaucoup les victimes)

En parallèle je fais appel à des associations de consommateurs. Mais comme pour Julien, elles sont débordées. Mon cas passe inaperçu.

deux suites à l'histoire:
- suite 1: les avis négatifs et la mobilisation on line ne portent pas leurs fruits. Mais en perseverant et en postant régulièrement des avis, et selon le phénomène de la longue traine, la carrière du chirurgien bat de l'aile et la réputation de la clinique est de pire en pire. je patiente. je recueille à long terme des témoignages. Je suis soutenue, je ne suis plus seule. Je continue aussi mes actions julien courbet et UFC. Ca avance. C'est au moins ca.

- suite 2: le scenario bien ficelé veut qu'un buzz se créé (j'y crois). effervescence du web, puis effervescence des médias....(bon bien sur il faut supporter la pression médiatique). L'affaire, tres mauvaise pour la clinique et pour le médecin, toutes les parties prenantes sont ok pour que l'affaire se règle au plus vite en indemnisant proprement les victimes... c'est gagné.

Pourquoi le web gagne -t-il des points face aux associations de consommateurs? De plus en plus, les entreprises, et les marques savent maintenant quelles peuvent etre les conséqueces d'un mauvais articles à leur égard ou une étude comparative de produit.. Elles y sont préparées, finallement. Elles connaissent l'impact de l'étude sur leur image, et enclenche le "code rouge" pour y remedier à coup de comm et de RP, tout simplement.
Les UFC et autres sont donc "out" dans ces histoires particulères de victimes car c'est L'impossibilité de controle des avis de consommateurs, comme les appels de julien, qui sont les faiblesses des entreprises de service.

En conclusion, le web permet aux victimes de se fédérer et de se soutenir. meme si la cyber-révolte ne m'indemnise pas, elle m'aide à tenir. et avec de la patience, elle peut etre un formidable outil d'ouverture à la négociation.

jeudi, décembre 13 2007

reputation doctor: le top ten 2007 de mike paul

le top ten des crisis reputations 2007 de Mike Paul vient de sortir. Alors que l'année 2006 était marquée par le sport (avec Zidane- coup de boule- et Floyd landis -tour de france-), le top ten 2007 présente 2 personnalités qui ont vu leur réputation flancher: 7eme position paris Hilton (pour son séjour en prison), 5eme position Britney Spears (pour sa vie de béboires, en gros). Des stars dans ce classement? le show bizz ne devrait il pas faire l'objet d'un classement à part? Apparrement, non. Et ca me fait bien marrer, aux US, britney et paris sont bien des problemes nationaux.

A noter que cette année la France n'est pas représentée dans son classement. Se serait on bien conduit en 2007?

mardi, décembre 11 2007

veille d'op'> comm> et réputation

Comme je l'ai déjà suggéré (la), la veille d'opinion est souvent au service des actions de comm', car elle détecte les tendances on line. Et ces actions de comm', que font elles? elles flechissent sur l'opinion, donc sur la réputation...
c'est beau et c'est sur karmaweb, (c'est vieux (2006), mais c 'est juste !)

Your reputation is my story about you. You can’t own this by definition; as soon as you own it, it’s no longer my story about you; it instantly becomes an autobiography instead of a reputation.


vendredi, décembre 7 2007

rencontre avec la blogsIEsphère

voici la petite revue du pot blogie ,

C'était excellent de rencontrer le cercle des nicola, hugo, tarik , actulligence , vtech "et al"... c'est très sympa de voir les tetes des blogeurs qu'on lit. l'ambiance était au rendez vous! on a pas pu donc discuter sérieusement des problématiques qui nous concernent tous, mais je me suis bien marrée, comme avec cette avec des petites phrases: (à situer dans un bar avec forte musique)
- ah oui !!si ! je connais ton blog...attend..attend..c'est le...c'est le...c'est leuuuuuuu
- kamablog
- ah oui c'est ca!! mais ils sont ou tes commentaires?
- .................."(rires)'' ca me fait quand meme un lecteur

J'étais ravie de connaitre la "blogiesphère" et de trouver tout le minde sympa et cool....
J'étais aussi contente de voir que les étudiants de l'EGE sont des gens normaux (lol). Mais la prochaine fois que je viendrais avec mon t.shirt ISTIA ! :-)

jeudi, novembre 29 2007

en - fin d'i- phone....

super !! jour de gloire!!l'iphone sort aujourd'hui...merci , vraiment merci ca faisait 6 mois que j'attendais ca..non pas pour l'acheter évidemment, mais pour profiter de la toile sans overdose d'iphone par ci d'iphone par la, iphone comme ci - iphone comme ca, iphone dans sa boite, puis plus dans sa boite, craqué et pas craqué, cher et pas cher, et forfait et pas forfait (j'en fais trop la?) bon bref aujourd'hui commercialisé, on est maintenant sauvé!
:-C Bon bien sur, l'iphone a été un super terrain pour analyser des buzz et des rumeurs, pour étudier le teasing d'un marketeur fou, (et brillant), mais je pense qu'il est bon de signaler la non information: il n y a normalement plus rien à dire sur la distribution de l'objet en France...normalement -à moins que le brillant teaser marketer nous trouve qque chose pour nous faire patienter jusqu'à la v2) :-/ et le petit blogpulse

- page 2 de 4 -